Femina Logo

santé

Lignes à très haute tension et santé: des soupçons mais pas de preuve

"Des associations statistiques claires" ont été "identifiées par plusieurs études", "entre l'exposition aux champs électro-magnétiques d'extrêmement basse fréquence" émis par ces lignes et "les leucémies infantiles", indique l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) dans un rapport de mars 2010. "Il y a une forte convergence entre (ces études) qui se maintient dans le temps", ajoute l'ancienne Afsset.

C'est ce qui a conduit l'Organisation mondiale de la santé (OMS) à classer "cancérogène possible" ces champs magnétiques. Selon l'étude menée sur 29 000 enfants par Gerald Draper, de l'université d'Oxford, et publiée en 2005 dans le British Medical Journal, les enfants nés à moins de 200 mètres d'une ligne à très haute tension ont ainsi 70% de risque en plus de souffrir d'une leucémie que ceux nés à 600 mètres. En revanche toutes les recherches visant à établir un lien de cause à effet entre leucémie infantile et ces champs "n'ont pas été concluantes", souligne l'Anses.

Et l'OMS comme l'Anses considèrent que "les preuves d'un possible effet sanitaire sont insuffisantes pour justifier une modification des valeurs limites d'exposition". La seule norme recommandée par l'Union européenne, c'est un "seuil d'exposition aiguë de 100 micro-teslas". C'est à cette norme que se réfère RTE (Réseau de transport d'électricité).

Mais certains pays, comme les Pays-Bas, la Suisse ou l'Italie ont mis par précaution en place des normes plus restrictives, pour une exposition résidentielle. Car "certaines études rapportent une augmentation significative du risque de leucémie chez l'enfant à partir d'une exposition résidentielle moyennée de 0,2 a 0,4 microteslas" (unité de mesure de l'induction magnétique), selon l'Anses.

En France, pour la THT Cotentin Maine, le gouvernement a contraint pour la première fois RTE à racheter les maisons des propriétaires qui souhaitaient vendre, dans une bande de 100 mètres de part et d'autre de la ligne. Mais selon le maire concerné, l'école maternelle de Chèvreville (Manche) sera comme 62% des 202 habitants, à moins de 350 mètres.

Environ 350 000 personnes pourraient être exposées à des champs magnétiques supérieurs à 0,4 micro-teslas émis par des lignes de transport d'électricité dans l'Hexagone, selon l'Anses.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E10: Devenir plus optimiste pour vaincre les pensées négatives

Un train annulé, une dispute, une gaffe (monumentale) en pleine réunion: il n'est pas toujours facile d'éviter que les imprévus du quotidien ne gâchent notre journée. Pourtant, il est totalement possible de choisir tous les matins d'être de bonne humeur et ainsi mieux rebondir face aux obstacles de la vie. La psychologue Brigitte Favre nous aide à reprendre le contrôle, pour remplacer les soupirs par les fous rires.

Dans vos écouteurs

E9: Apprendre à se ressourcer pour éviter l'épuisement

Dans le rythme effréné que nous impose l'année 2019, il est de plus en plus facile de s'oublier... De la méditation à la culpabilité, en passant par le courage de dire «non», cet épisode aborde les obstacles mentaux au repos, ainsi que des manières de ralentir le rythme, le temps de reprendre pied et de respirer un bon coup.

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.