Femina Logo

Exit les sutures au fil et à l’aiguille: l’Université du Maryland (côte Est des Etats-Unis) a mis au point une nouvelle technologie de bandage cicatrisant en spray. A base de fibres nanotechnologiques bioabsorbables, cette technique permettrait de refermer des lésions sur des organes internes voire vitaux. Une vraie révolution médicale: jusqu’ici, les sparadraps en aérosol disponibles sur le marché n’étaient efficaces que sur les plaies peu profondes et les petits bobos, mais ne pouvaient être utilisés lors d’interventions chirurgicales ou sur des cicatrices profondes sous peine d’abimer les tissus.

Les chercheurs, dont les résultats ont été publiés dans la revue spécialisée ACS Macro Letters, ont réussi à pulvériser avec un pistolet à air une couche de 370 nanomètres de fibres sur des organes vitaux et abimés. Grâce à cette technique, l'acétone utilisée pour faire les fibres n'a pas touché la peau et ne l'a pas endommagée. Les scientifiques ont mené leurs différents tests sur un poumon, un foie et un rein de cochon. Après la diffusion des fibres, les plaies ont rapidement arrêté de saigner et se sont cicatrisées en 42 jours. Si les résultats de ces premiers tests sont concluants, restera ensuite à mener des études de sécurité sur ce produit et à développer des essais cliniques avant une utilisation sur l'homme.

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.