Femina Logo

Reste que certains ont la coquinerie récurrente. 34% des hommes et 38% des femmes s'envoient des «sextos» deux à trois fois par semaine. Ils sont même respectivement 5% et 2% à s'en adresser plusieurs fois par jour. Et le lieu le plus adéquat n'est pas celui que l'on croit. C'est en effet au travail que les Français infidèles s'envoient le plus souvent des messages «hot».

Pour compléter leurs habitudes coquines, les sondés infidèles ont trouvé un autre passe-temps: se filmer ou se photographier pendant une relation sexuelle. 55% des hommes et 51% des femmes ont déjà tenté l'expérience. Mais, à ce petit jeu, ce sont les amants ou les maîtresses qui s'avèrent être les meilleurs acteurs (60,5%), moins les conjoints (36%). À noter que 10% avouent se filmer ou se prendre en photo seuls.

Cette étude a été réalisée du 27 janvier au 7 février 2014, auprès de 1240 Françaises et Français.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E17: 4 exercices de respiration pour retrouver le calme

Dans cet épisode spécial, destiné à toutes les âmes stressées, une sophrologue vous propose quatre types de respirations différentes, afin de démarrer une journée de façon zen, chasser l'angoisse, trouver le sommeil ou aider un enfant à se détendre. Un moment de calme, rien que pour vous, où que vous vous trouviez. On respire un bon coup... et c'est parti!

Dans vos écouteurs

E16: Apprendre à se déconnecter pour se retrouver

Si vous n'osez même pas vous demander combien de temps vous consacrez au «scrolling» chaque jour, cet épisode est fait pour vous. Doux rappel pour les «smartphone-addicts», il nous encourage à prendre un pas de recul, en questionnant les raisons qui nous poussent à dégainer notre téléphone... pour reprendre l'habitude de lever les yeux!

Avec le soutien de Homegate

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.