Femina Logo

Les chercheurs ont montré pour la première fois l'existence d'une distinction entre hommes et femmes porteurs de cette variante génétique, appelée ApoE4. Chez les femmes porteuses de cette variante génétique, le cerveau montre des changements caractéristiques de la maladie d'Alzheimer visibles avant que tout symptôme ne se manifeste, expliquent les auteurs de cette étude menée à la faculté de médecine de l'Université Stanford (Californie) et qui paraît dans le "Journal of Neuroscience" daté du 13 juin 2012.

Les hommes et les femmes qui héritent de deux copies - une de chacun de leurs parents - de cette variante génétique nommée ApoE4 courent un risque très élevé de contracter la maladie d'Alzheimer. Mais cette combinaison génétique est rare, touchant seulement 2% environ de la population, tandis que 15% des gens sont porteurs d'une seule copie du gène ApoE4.

Causes encore mystérieuses

C'est la première fois que des chercheurs constatent une différence entre hommes et femmes plus âgés en bonne santé et porteurs de l'ApoE4. Dans ce groupe, les femmes, mais pas les hommes, montrent des caractéristiques d'Alzheimer: un changement dans la signature de leur activités cérébrale et des niveaux élevés de protéines appelées "tau" dans leur fluide cérébrospinal qui affectent la communication entre les neurones.

Les hommes dont les tests génétiques révèlent une seule copie du gène ApoE4 risquent moins de souffrir d'Alzheimer. Ce syndrome incurable aux causes encore mystérieuses frappe quelque 30 millions de personnes dans le monde.

Nouvelles voies

Cette découverte expliquerait pourquoi davantage de femmes que d'hommes contractent la maladie, relève le Dr Michael Greicius, professeur adjoint de neurologie et directeur médical du Centre Stanford pour les troubles de la mémoire.

Identifier les interactions entre ApoE4 et le sexe ouvre la voie à de nouvelles approches expérimentales. Elles vont permettre de mieux comprendre comment la variante génétique ApoE4 accroît le risque de souffrir d'Alzheimer. Pour trois femmes atteintes d'Alzheimer, on compte seulement deux hommes affectés de ce trouble neurodégénératif, précise le Dr Greicius, qui a dirigé ces travaux.

Podcasts

DANS VOS ÉCOUTEURS

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

DANS VOS ÉCOUTEURS

E5: Adopter le rythme sportif qui nous convient pour booster notre forme

Ne pas faire de sport pendant 3 semaines ou préférer trois mini-séances de 10 minutes plutôt qu'un cours complet, ce n'est PAS GRAVE: et c'est une coach qui nous le dit! (Adios, culpabilité!)

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.