Femina Logo

Vous rêvez du prince charmant, attendez de pied ferme celui qui vous passera la bague au doigt pour le plus beau jour de votre vie, mais vous collectionnez les aventures ou les casseroles sentimentales? Si, en plus, vous êtes plutôt du style à tomber dans les bras de Morphée à des heures indues, alors le problème vient peut-être de vos hormones…

C’est en tout cas la théorie de Dario Maestripieri, chercheur à l’Université de Chicago, aux Etats-Unis, et auteur d’une étude sur les relations entre le mode de vie et la capacité à fonder un couple durable. Récemment publiés dans la revue Evolutionary Psychology, ses travaux suggèrent en effet que les femmes aux tendances couche-tard sont plus à même de multiplier les partenaires et donc de retarder le moment où elles formeront un duo stable.

Je dors, donc je fuis

Pour parvenir à ce constat, le scientifique a mesuré chez une centaine de volontaires le taux de testostérone et de cortisol présent dans leur salive, des hormones ayant une action directe sur l’excitation et l’agressivité, et donc, selon l’universitaire, sur la vie amoureuse. A l’arrivée? Les noctambules régulières obtenaient des résultats au-dessus de la moyenne. Une caractéristique également partagée avec leurs homologues masculins.

En résumé, affirme Dario Maestripieri, «les oiseaux de nuit, hommes comme femmes, sont plus susceptibles d'être célibataires ou de vivre de courtes relations par rapport aux lève-tôt.» Vous rêvez du cavalier blanc sur son cheval immaculé? Alors hop, au lit!

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E19: Vos questions sur la charge mentale

Ah, la charge mentale! Afin d'aborder ce vaste sujet épineux et délicat, nous vous avions proposé de nous envoyer toutes vos questions à ce propos. À l'aide d'une psychologue, nous vous apportons des éléments de réponse, dans cet épisode destiné à alléger la pression. Pour se rappeler que même si la lessive n'est pas faite et que nos cheveux sont hirsutes, tout-va-très-bien-se-passer!

Dans vos écouteurs

E18: Comment apprivoiser le silence

Vous aussi, vous avez du mal à supporter le silence? Dans notre société rapide et bruyante, on ne réalise pas toujours à quel point nous sommes entourés de bruit, d'un tumulte incessant qui, au fond, nous rassure. Dans cet épisode étonnant, une psychologue nous parle des nombreuses vertus du silence et nous offre quelques pistes pour le réintroduire dans nos vies. Car même s'il peut faire peur, il ne nous veut que du bien!

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina