Femina Logo

Dans le cadre d'une étude visant à trouver des méthodes alternatives pour influer sur un gène stimulateur du métabolisme et de la longévité, le SIRT1, des chercheurs de l'Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne ont identifié une substance présente dans le lait comparable au resvératrol présent dans le vin, connu pour ses bienfaits sur la santé.

Cette étude publiée dans la revue Cell Metabolism, a montré que les souris qui consommaient de grandes quantités de nicotinamide riboside (composé naturellement présent dans le lait) brûlaient plus de calories tout en prémunissant leur corps de l'obésité, dans le cadre d'une alimentation riche en graisses. Les chercheurs ont aussi remarqué que les souris étudiées couraient mieux et que ce régime boostait leur endurance et leurs muscles.

Mais avant de boire une brique de lait avec votre déjeuner, les chercheurs préviennent que cette substance pourrait se comporter différemment chez l'homme, même si l'on n'en consomme qu'un verre ou deux. L'hypothèse la plus plausible avancée par les scientifiques est que ce composé pourrait doper le métabolisme s'il est pris sous la forme de compléments alimentaires.

Par ailleurs, des chercheurs de l'Université de Purdue (Indiana, USA) ont identifié, il y a quelques mois, un composé également présent dans le vin rouge, le piceatannol. Il serait capable de bloquer les processus cellulaires permettant aux cellules adipeuses de se développer.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E41: Les pouvoirs de l'écriture et comment se lancer

Dans vos écouteurs

E40: Comprendre et pratiquer l'autohypnose

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina