Femina Logo

Je suis mariée depuis 10 ans et n’ai connu qu’un seul homme dans ma vie. Nous nous aimons énormément et nous sommes heureux et très complices depuis le premier jour de notre rencontre. La seule chose c’est que mon mari n’est pas du genre à faire l’amour 1 à 2 fois par semaine, mais cela arrive plutôt tous les 6 ou 7 mois (avec les années cela a changé). J’aimerais fonder une famille, mais lorsque nous avons essayé le mois dernier, lors d’un séjour à l’étranger, j’ai fait une fausse couche. Je ne sais plus quoi faire, aidez-moi s’il vous plaît.
Lina

Si vous êtes mariée depuis 10 ans, vous devez avoir atteint la trentaine, qui est la période de vie où l’horloge biologique des femmes sonne l’alarme et pousse à vouloir faire un ou des enfants. En effet, il est recommandé médicalement de faire ses enfants avant l’âge de 35 ans car c’est à partir de là que les complications augmentent nettement, tant pour la mère que pour l’enfant. Vous vous êtes donc décidée à mettre un enfant en route et vos efforts ont été récompensés!

Saviez-vous qu’un bon tiers de femmes font une fausse couche du premier trimestre lors de leur première grossesse? Car mère Nature fait bien les choses et trie le bon grain de l’ivraie, éliminant dans les premières semaines de grossesse les embryons malformés ou mal implantés. Et vous avez la malchance de faire partie de celles qui sont confrontées à cette immense déception, après vous êtes tant réjouie d’être enceinte! Vous vous retrouvez du jour au lendemain au point de départ, toujours à 2 et pas encore à 3…

De plus, vous avez constaté que la fréquence de vos relations sexuelles s’est beaucoup espacée avec le temps. Dix années de mariage et de vie commune affectent la fréquence des rapports intimes et l’on dit souvent que l’on fait plus souvent l’amour pendant la première année d’une relation amoureuse que pendant toutes les années qui suivent… Surtout que votre homme ne semble pas porté sur la chose et peu demandeur en la matière. Voyage-t-il beaucoup ou souvent? Etes-vous chacun très occupés par des activités de loisirs ou des copains-copines de votre côté? Avez-vous un métier avec des horaires irréguliers qui fait que vous vous croisez plus souvent que vous ne passez vraiment du temps ensemble? Etes-vous trop stressés ou investis professionnellement au détriment de votre vie privée? Car, j’ai souvent observé que dans un couple qui dure, chacun fait ce qu’il lui plaît et que le temps passé en commun fait souvent défaut.

Ou alors que vous êtes si bien ensemble que la perspective de l’arrivée d’un tiers met potentiellement en péril votre parfait duo? Dans ces situations, si la femme est très investie dans le désir d’enfant, l’homme ne l’est pas toujours autant… Donc faire l’amour rarement – et 2 fois par année c’est très peu – permet aussi d’éviter de prendre le risque de mettre en danger ce savant équilibre que vous avez trouvé et construit ensemble au fil du temps. Surtout, si comme vous me l’écrivez, vous vous aimez énormément et que vous être très complices et heureux ensemble. Votre mari pourrait très bien avoir envie de garder l’exclusivité de votre amour et ne pas trop se réjouir de le partager avec un tiers… Ou craindre de ne plus pouvoir voyager autant en votre compagnie si c’est quelque chose que vous faîtes souvent et volontiers à deux?

Je vous suggère donc de choisir un bon moment pour avoir une franche discussion avec votre époux afin de voir s’il y a un lien entre la rareté de vos relations intimes et son éventuelle réticence à devenir papa. Laissez-lui le temps de parler et de vous dire franchement ce qu’il a sur le cœur. Ne l’envahissez pas avec votre très légitime désir d’enfant, mais donnez-lui une chance de vous dire qu’il n’est peut-être pas aussi emballé que vous par ce projet qui va complètement changer et bouleverser votre belle façon de vivre et ce pendant de très longues années.

Et s’il partage vraiment avec vous cette envie de fonder une famille, ne vous laissez pas aller au découragement après une première fausse couche et proposez-lui plus souvent des rendez-vous amoureux et si possible en milieu de cycle quand vous êtes féconde…

Podcasts

Dans vos écouteurs

E10: Devenir plus optimiste pour vaincre les pensées négatives

Un train annulé, une dispute, une gaffe (monumentale) en pleine réunion: il n'est pas toujours facile d'éviter que les imprévus du quotidien ne gâchent notre journée. Pourtant, il est totalement possible de choisir tous les matins d'être de bonne humeur et ainsi mieux rebondir face aux obstacles de la vie. La psychologue Brigitte Favre nous aide à reprendre le contrôle, pour remplacer les soupirs par les fous rires.

Dans vos écouteurs

E9: Apprendre à se ressourcer pour éviter l'épuisement

Dans le rythme effréné que nous impose l'année 2019, il est de plus en plus facile de s'oublier... De la méditation à la culpabilité, en passant par le courage de dire «non», cet épisode aborde les obstacles mentaux au repos, ainsi que des manières de ralentir le rythme, le temps de reprendre pied et de respirer un bon coup.

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.