Femina Logo

Ceci s'explique peut-être par le fait que les cyclistes évitent les transports en commun bondés aux heures de pointe, où les embouteillages et l'agressivité des autres automobilistes, ou tout simplement parce qu'ils se dépensent avant de commencer leur journée de travail. Dans tous les cas, les salariés qui utilisent leur vélo au quotidien apprécient beaucoup plus leur trajet maison/travail que ceux qui conduisent ou prennent les transports en commun.

Des chercheurs de la Clemson University de Caroline du Sud ont analysé des données provenant d'un sondage national sur l'humeur des Américains mené sur 13 000 personnes au cours de leurs différentes activités quotidiennes, dont les modes de transports. «Les cyclistes sont en général plus jeunes et en bonne forme physique, ce sont des traits de caractère que l'on retrouve habituellement chez les personnes les plus heureuses», a commenté Eric Morris, auteur de l'étude.

Bus, train, métro ou auto?

Après les adeptes de la petite reine, les passagers automobiles sont les plus heureux sur la route les menant à leur lieu de travail, devant les conducteurs automobiles. Les salariés les plus irritables ne sont autres que les utilisateurs des transports en commun (bus, train, métro). A noter que la société nord-américaine est beaucoup plus axée sur l'automobile que la société européenne.

Ces résultats, parus dans la revue Transportation, pourraient être utiles aux autorités pour développer un plus grand nombre de services de vélo-partage. Ces systèmes ont déjà été adoptés par plus de 600 villes à travers le monde, dont Paris, Londres ou Séville. Ainsi, une étude menée par les universités de Londres et Cambridge a par exemple montré que l'utilisation du système de partage de vélos londoniens avait un effet positif sur la santé de la population, particulièrement chez les hommes et les utilisateurs plus âgés.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E10: Devenir plus optimiste pour vaincre les pensées négatives

Un train annulé, une dispute, une gaffe (monumentale) en pleine réunion: il n'est pas toujours facile d'éviter que les imprévus du quotidien ne gâchent notre journée. Pourtant, il est totalement possible de choisir tous les matins d'être de bonne humeur et ainsi mieux rebondir face aux obstacles de la vie. La psychologue Brigitte Favre nous aide à reprendre le contrôle, pour remplacer les soupirs par les fous rires.

Dans vos écouteurs

E9: Apprendre à se ressourcer pour éviter l'épuisement

Dans le rythme effréné que nous impose l'année 2019, il est de plus en plus facile de s'oublier... De la méditation à la culpabilité, en passant par le courage de dire «non», cet épisode aborde les obstacles mentaux au repos, ainsi que des manières de ralentir le rythme, le temps de reprendre pied et de respirer un bon coup.

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.