Femina Logo

«En ce qui concerne les femmes, on fait de grandes histoires quand elles ne parviennent pas à l’orgasme. En général, on dit que c’est la faute de l’homme… Mais personne ne semble s’inquiéter de savoir si l’homme sait ce que c’est que «jouir?»
Claude

Je m’étonne toujours de constater que les hommes consultent si rarement pour leur propre plaisir. La plupart des gens ne font pas de nuance et pensent qu’une éjaculation est synonyme de jouissance. Mais je ne crois pas que cela soit toujours le cas: quelques brèves contractions de l’appareil génital masculin et une décharge de sperme s’accompagnent-elles systématiquement d’une véritable sensation de volupté? Cela varie d’une fois à l’autre, selon les circonstances et l’environnement, notre prédisposition et notre condition physique, nos sentiments et nos émotions, notre état d’âme et notre partenaire… Beaucoup de variables interviennent dans l’impression de satisfaction sexuelle, et en font un phénomène bien plus subtil et complexe qu’on ne l’imagine, qui n’a rien d’automatique ni de prévisible.

Vous avez mené une petite enquête auprès des hommes de votre entourage pour savoir ce qu’ils entendaient par «jouir» et découvert que leurs perceptions pouvaient être très différentes. Il ne faut pas mélanger la sensation basique «ça fait du bien» avec «sentir son corps se rétrécir, tous ses muscles se durcir, avoir de la peine à tenir les yeux ouverts et, au moment de l’éjaculation, avoir «mal» tellement c’est bon»! Après l’amour, on peut se sentir «soulagé et détendu», ou «avoir les jambes qui flageolent et être incapable de tenir debout», tellement l’orgasme était puissant. Vous avez découvert que seul un homme sur dix était passé par toutes ces phases, et pas à chaque fois… Mais surtout, grâce à vos questions et explications, vos camarades ont porté plus d’attention à ce qu’ils ressentaient, ce qui leur a permis de mieux mesurer et apprécier leur plaisir d’une expérience à l’autre. Votre idée est excellente et j’encourage tous les hommes et femmes à se poser des questions.

Etre disponible à ce que l’on ressent

Nous sommes victimes de nombreuses fausses croyances et préjugés dans le domaine de la sexualité, qui nous entravent et nous empêchent de parvenir à l’épanouissement. Tout d’abord, le plaisir de faire l’amour se résume-t-il à un orgasme? Savez-vous que, dans le monde asiatique, les hommes apprennent à retenir l’éjaculation le plus longtemps possible, ceci pour augmenter la durée et l’intensité de leur plaisir ainsi que celui de leur partenaire? En nous focalisant sur l’objectif d’atteindre un orgasme par pénétration – de préférence simultané – nous nous empêchons d’apprécier et de déguster les nombreuses autres formes de jouissance.

Nous pensons que l’homme peut y parvenir à chaque fois, alors que c’est impossible pour une femme… Mais nous oublions celles qui sont multi-orgasmiques et capables d’y arriver à plusieurs reprises lors d’un même acte. Ce n’est pas parce que les films pornographiques se concentrent sur les prouesses sexuelles des hommes qu’il faut négliger la richesse et la variété du plaisir des femmes. Celles qui développent leurs facultés érotiques et leur réceptivité corporelle deviennent des amantes insatiables. Et si ces dernières peuvent effrayer les partenaires les moins expérimentés, elles font rêver les plus fougueux.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E10: Devenir plus optimiste pour vaincre les pensées négatives

Un train annulé, une dispute, une gaffe (monumentale) en pleine réunion: il n'est pas toujours facile d'éviter que les imprévus du quotidien ne gâchent notre journée. Pourtant, il est totalement possible de choisir tous les matins d'être de bonne humeur et ainsi mieux rebondir face aux obstacles de la vie. La psychologue Brigitte Favre nous aide à reprendre le contrôle, pour remplacer les soupirs par les fous rires.

Dans vos écouteurs

E9: Apprendre à se ressourcer pour éviter l'épuisement

Dans le rythme effréné que nous impose l'année 2019, il est de plus en plus facile de s'oublier... De la méditation à la culpabilité, en passant par le courage de dire «non», cet épisode aborde les obstacles mentaux au repos, ainsi que des manières de ralentir le rythme, le temps de reprendre pied et de respirer un bon coup.

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.