Femina Logo

Avec les dernières pandémies de grippes (aviaire, porcine), les autorités sanitaires nous ont fait apprendre par cœur les gestes pour éviter toute transmission: bien se laver les mains, souvent, avec du savon et de l’eau chaude, frotter pendant au moins 30 secondes, ne pas oublier les ongles et le dessus des mains. Oui mais voilà: aucune indication sur comment se les sécher. Une lacune qui fait qu’aujourd’hui, pro-serviettes en papier et partisans des séchoirs électriques se mènent une bataille sans merci, parfois à grand renfort d’études scientifiques et de publications.

Histoire d’y voir plus clair à l’heure où la grippe saisonnière prend ses aises en Suisse romande, le docteur Didier Pittet, chef du service de prévention et contrôle des infections aux Hôpitaux universitaires de Genève, trie le vrai du faux.

C’est le lavage qui est important, pas le séchage

FAUX Le lavage enlève le gros des bactéries, mais ne rend pas les mains stériles. Garder les mains humides va entraîner la prolifération des bactéries et virus qui auraient résisté au lavage. «Le séchage des mains fait donc partie intégrante du cycle de lavage.»

Le séchoir électrique est un «aérosol à microbes qu’on inhale à pleins poumons»

FAUX Mais… «C’est en effet ce qu’affirme le Dr Frédéric Saldmann (ndlr: auteur de «On s’en lave les mains»), mais ce monsieur exagère toujours un peu», relève Didier Pittet. Effectivement, le séchoir électrique entraîne des éclaboussures d’air contenant des gouttelettes d’eau, pouvant éventuellement contenir des virus ou des bactéries. Mal orienté, le souffle arrive en plein sur le visage, et sur les voies respiratoires. Mais voilà: aucune étude clinique n’a montré une contamination par ce biais-là. «Il est vrai qu’aujourd’hui, une étude à laquelle ce Monsieur Saldmann n’a pas eu accès tend à montrer que ces appareils sont moins efficaces que le tamponnement des mains avec des serviettes en papier pour faire diminuer la présence bactérienne sur la surface des mains.» Il n’a donc finalement «pas tout à fait tort. Je n’irais pas jusqu’à dire que les séchoirs sont des dangers publics, mais par contre, si je vendais ces appareils, je ferais une étude sur la dispersion des germes.»

Les nouveaux séchoirs à air pulsé sont plus efficaces

VRAI Mais… L’orientation de leur souffle, dirigé vers le bas, permet d’éviter les éclaboussures de gouttelettes d’eau sur le visage, et leur puissance supérieure offre un meilleur séchage que les appareils de l’ancienne génération. «Mais des tests cliniques doivent toutefois encore être faits. Si un fabricant de ces appareils vient demain vers moi, je lui établis un protocole d’étude avec plaisir.»

Ne jamais utiliser de serviette en tissu

VRAI et FAUX A la maison, pour autant qu’elle soit lavée souvent, la serviette en tissu est tout à fait recommandée. «Dans des WC publics, sa gestion est compliquée, on évite donc de l’utiliser si elle est sale ou mouillée.»

Il vaut mieux se laver les mains avec des solutions hydro-alcooliques, qui ne nécessitent pas d’eau

VRAI Depuis les pandémies de grippe porcine ou aviaire, ces produits se sont démocratisés. Leurs avantages? Ils sont «beaucoup, beaucoup, beaucoup plus efficaces que l’eau et le savon, ils sont aussi beaucoup plus rapides, et cerise sur le gâteau, ils sont mieux tolérés par la peau que le savon.» Mais le médecin ne prône pas pour autant une généralisation de leur utilisation. «Un bon lavage des mains au savon avant de préparer le repas du soir est suffisant. Les choses sont différentes lorsque l’on est en contact avec des malades. Il ne faut donc pas développer un excès d’hygiène. Mais lors de pandémie, la solution hydro-alcoolique fait partie des mesures de contrôle de la pandémie, au même titre que la distance sociale (ndlr: le fait de garder une distance de sécurité entre interlocuteurs).»

Podcasts

DANS VOS ÉCOUTEURS

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

DANS VOS ÉCOUTEURS

E5: Adopter le rythme sportif qui nous convient pour booster notre forme

Ne pas faire de sport pendant 3 semaines ou préférer trois mini-séances de 10 minutes plutôt qu'un cours complet, ce n'est PAS GRAVE: et c'est une coach qui nous le dit! (Adios, culpabilité!)

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.