Femina Logo

L'étude menée par la New University of London a montré que les citadins qui allaient au travail en vélo acccumulaient 2,3 fois plus de résidus de noir de carbone dans leurs poumons que les piétons.

Le noir de carbone est présent dans les gaz d'échappement, il découle de la combustion des carburants fossiles. "Les piétons respirent ces minuscules particules de suie, mais les cyclistes en inhalent encore plus car ils sont plus proches des émanations et respirent plus profondément", rapporte le site spécialisé MyHealthDailyNews à propos de l'étude, le 27 septembre.

"Cela peut provenir d'un certain nombre de facteurs, y compris le fait que les cyclistes respirent plus profondément et plus rapidement que les piétons. De plus, la proximité des émanations de CO2 pourrait accroître le nombre de particules aériennes pénétrant dans les poumons," selon le chercheur en charge de l'étude, Chinedu Nwokoro, dans un communiqué.

Mais plutôt que d'abandonner votre vélo pour de bon, le professeur Nwokoro conseille aux cyclistes de choisir des itinéraires avec moins de circulation pour minimiser leur exposition aux polluants.

Des recherches précédentes ont montré que le noir de carbone pouvait être lié à de nombreux troubles médicaux, comme une capacité pulmonaire réduite et des risques plus élevés de maladies respiratoires et de crises cardiaques, selon MyHealthDailyNews.

L'étude a été présentée au congrès annuel de la European Respiratory Society à Amsterdam, le 23 septembre 2011.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E10: Devenir plus optimiste pour vaincre les pensées négatives

Un train annulé, une dispute, une gaffe (monumentale) en pleine réunion: il n'est pas toujours facile d'éviter que les imprévus du quotidien ne gâchent notre journée. Pourtant, il est totalement possible de choisir tous les matins d'être de bonne humeur et ainsi mieux rebondir face aux obstacles de la vie. La psychologue Brigitte Favre nous aide à reprendre le contrôle, pour remplacer les soupirs par les fous rires.

Dans vos écouteurs

E9: Apprendre à se ressourcer pour éviter l'épuisement

Dans le rythme effréné que nous impose l'année 2019, il est de plus en plus facile de s'oublier... De la méditation à la culpabilité, en passant par le courage de dire «non», cet épisode aborde les obstacles mentaux au repos, ainsi que des manières de ralentir le rythme, le temps de reprendre pied et de respirer un bon coup.

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.