Femina Logo

Le corps possède un système de détoxication inégalable: les émonctoires. Foie, reins, intestins, poumons et peau ont pour rôle, les uns de trier les produits ingurgités, les autres d’éliminer les toxiques. Cependant, les excès alimentaires, l’exposition quotidienne aux polluants, les médicaments, la sédentarité et le stress encrassent l’organisme et en ralentissent le fonctionnement. D’où l’utilité de la «détox». «On la pratiquera, idéalement, à chaque changement de saison, recommande Sylvie Schafer, docteure en pharmacie. Ou quand, après les Fêtes ou les repas trop riches de l’hiver, par exemple, on se sent alourdi et fatigué.»

Un objectif à intégrer

Vingt et un jours de cure garantissent un très bon résultat – ce temps correspondant au cycle de renouvellement des cellules. Mais une seule journée peut, déjà, s’avérer utile. L’essentiel est de réunir toutes les conditions propices à «l’esprit détox»… qui ne correspond pas à «l’esprit régime»; même si la perte de poids se révèle un effet quasi systématique, elle n’en est pas le but. «Cette cure repose sur un désir d’assainissement général » , insiste Sylvie Schafer.

Un cadre propice à installer

Première condition d’une bonne «journée détox»: se mettre au vert. Pas trop de musique, pas de télévision, on éteint autant que possible les téléphones, les ordinateurs, et on évite les contrariétés et les discussions à haut risque de disputes! Il est aussi recommandé de prévenir toute la famille de notre projet, pour s’épargner les tensions et les critiques . Ou, mieux, de proposer à tous de participer à cette journée – qu’il faudra présenter non pas comme une punition mais, au contraire, comme l’occasion de se faire du bien ensemble, avec, au programme, grande balade, jeux au coin du feu, ou autres activités reposantes et agréables pour tous. «Naturellement, il s’agit de faire preuve de bon sens en adaptant les principes de la détox aux besoins de chacun», souligne Sylvie Schafer. Pas question ainsi de mettre à la diète les femmes enceintes, les enfants et les personnes âgées ou en carence. En revanche, alléger et assainir leur assiette leur permettra de participer à cette journée sans qu’elle leur nuise…

Une diète à gérer

Le but est de «basifier» l’organisme que les toxiques ont acidifié. Pour cela, la naturopathe Mireille Currat conseille une mono diète de compote de pommes – fruit à haute valeur détoxifiante –, ou bien une mono diète de soupes ou jus de légumes: patates, poireaux, choux, céleri, radis noir, carottes, pissenlits… Uniquement de saison, bios et cuits maison, ils constitueront les trois repas du jour. Les légumes cités agissent, chacun, sur des émonctoires différents; un élément fondamental à avoir à l’esprit pour éviter ce que les spécialistes appellent les «crises curatives». En effet, quand la détox se focalise sur un ou deux organes, les autres s’encombrent, au risque de provoquer maux de tête, poussées d’acné, constipation, fatigue…

Une hydratation intense à préparer

Entre les repas, il est indispensable de boire plus d’un litre d’eau, peu minéralisée, la déshydratation étant une cause majeure d’intoxication. De même, pour soutenir l’action «basifiante» des légumes et drainer les émonctoires, la naturopathe suggère de préparer des tisanes dont on boira une tasse à la fin de chaque repas, puis entre ceux-ci. Par exemple, pour le foie et l’estomac, un mélange d’artichaut, boldo, menthe, romarin, gentiane, mél isse, fenouil. Et, pour les reins: ortie, reine-des-prés, bouleau, raisin d’ours. Si l’on souhaite une action plus forte, les mêmes produits peuvent être consommés en teinture-mère, huiles essentielles, hydrolat, ainsi que via certains mélanges déjà préparés et vendus en pharmacie. Cependant, comme le note Sylvie Schafer, «ces produits, y compris les plus naturels d’entre eux, ne réussissent pas à tout le monde, et se prêter à des mélanges maison peut avoir un effet inverse d’intoxication». Mieux vaut donc les prendre en concertation avec un spécialiste qui saura estimer nos besoins.

Un nettoyage complet à apprécier

Dans le cadre d’une détoxication, le lavement du colon est largement conseillé par les spécialistes, à effectuer au sein d’un cabinet spécialisé pour plus d’efficacité, avant ou après la «journée détox». Celle-ci sera également précédée et/ou suivie de séances de massages, de hammams, de bains thermaux, afin de libérer un peu plus les toxines par la peau, d’aider au drainage du système lymphatique… et de se sentir tout à fait régénérée.

Pour aller au-delà de la cure express

Reprendre un mode de vie stressant et des repas gargantuesques après une «journée détox» est le meilleur moyen de fragiliser son organisme. Cette pause doit être l’occasion de revoir son hygiène de vie, par exemple en adoptant pendant deux ou trois semaines – ou plus! – les règles suivantes:

  1. Se débarrasser des toxiques alimentaires que sont, en priorité, l’alcool, le café, les laitages, la viande et les sucres.
  2. Privilégier une alimentation légère, végétarienne, mais très équilibrée. Le déjeuner idéal: des légumes cuits associés à des céréales faibles en gluten pour soulager l’intestin (millet, quinoa, sarrasin…), des légumineuses (pois, lentilles…), ainsi qu’à des huiles végétales de qualité (olive, noix, colza).
  3. Entre les repas, savourer des fruits, crus mais bien mûrs ou en jus maison – plus digestes. Ceux qui soutiennent le mieux l’action «détox» sont la pomme, le kiwi, le citron, la myrtille, mais aussi l’ananas et la papaye, les deux seuls fruits à être recommandés en fin de repas pour leur effet digestif.
  4. Et, toujours, beaucoup d'eau, de tisanes, de sorties au vert, de soins du corps, de moments de calme… En un mot, de plaisirs simples et sains.

A noter Ces quatre règles peuvent se substituer à la «détox mono diète», pour celles et ceux qui seraient rebutés par cette dernière.

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.