Femina Logo

Boire ou bronzer, il faut choisir. Consommer un verre d’alcool par jour suffirait, en cas d’exposition aux UV, à augmenter de 20% le risque de développer un cancer de la peau. C’est ce que révèle une étude parue dans la revue spécialiste British Journal of Dermatology. Pis: selon les chercheurs de l’université de Milan, auteurs de ces travaux, le danger d’être touché par un mélanome est proportionnel à la quantité d’éthanol (la substance active des boissons alcoolisées) ingérée. En clair, plus on boit, plus le risque de cancer est important.

Selon le Dr Eva Negri, qui a participé à cette étude, cette hypersensibilisation de la peau aux rayons solaires serait déclenchée par l’éthanol qui, après ingestion, se transforme en acéltadéhyde. C’est ce composé qui diminuerait la résistance de la peau face aux ultra-violets. «Nous savons qu'en présence des rayons UV, la consommation d'alcool modifie l'immunocompétence du corps, c'est-à-dire sa capacité à produire une réponse immunitaire normale», a expliqué la chercheuse à la chaîne britannique BBC.

La solution? Se protéger

L’association de l'alcool et de l’exposition au soleil serait particulièrement nocive pour la peau quand cette dernière n'est pas protégée par un filtre UV ou recouverte de vêtements. «Nous espérons que les personnes utiliseront cette étude pour mieux se protéger du soleil», a précisé le Dr. Negri. De quoi y réfléchir à deux fois avant de prendre un apéro légèrement vêtu.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Podcasts

Dans vos écouteurs

Episode spécial: Interview d'été avec Juliane et Ellen

Avant la petite pause estivale du podcast, nous voulions vous remercier pour votre écoute et votre présence, toujours plus nombreuse! Dans cet épisode spécial, chacune d'entre nous interviewe l'autre quant à ses meilleurs souvenirs et anecdotes d'été... pour vous mettre dans l'ambiance des vacances.

Dans vos écouteurs

E37: Mieux comprendre et gérer l'hypochondrie

S'il vous arrive d'angoisser à l'idée d'avoir contracté une maladie, avant de réaliser que vous vous êtes inquiétés pour rien, cet épisode est pour vous! Une psychologue nous parle de l'hypochondrie, de ses possibles causes, et nous propose des exercices destinés à l'enrayer, à raisonner notre cerveau inquiet et à interrompre les cycles de pensée anxieux. 

Avec le soutien du Groupe Mutuel

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina