Femina Logo

Pour les baignades, c’est trop tard. Pour le ski et les raquettes, c’est trop tôt. Voilà pourquoi, si l’on veut se faire du bien au grand air, la balade en forêt a la cote en automne. A parcourir les nombreuses études scientifiques qui sont consacrées à ce loisir, on aurait pourtant intérêt à arpenter bois et clairières en toute saison! Réduction de la pression artérielle et du taux de cortisol (une hormone liée au stress), activation de la mémoire, augmentation des défenses immunitaires, amélioration de l’humeur chez les personnes déprimées, meilleures facultés d’apprentissage chez les enfants… la liste des effets bénéfiques de la flânerie dans les bois ne cesse de s’allonger.

Ce sont les Japonais, qui, les premiers, dans les années 1980, se sont intéressés à ce phénomène. Au point que le «shirin-yoku» ou «bain de forêt» y a depuis acquis une reconnaissance scientifique.

Un monde à découvrir

Mais pourquoi la forêt nous fait-elle autant de bien? «Parce qu’elle est le contraire de notre univers urbain, bruyant, technologique et aseptisé, répond le Dr Umberto Giardini, médecin-chef au service de psychiatrie général des HUG à Genève. La forêt est un espace naturel extrêmement riche et varié, celui qui fait le plus appel à nos cinq sens.» Il y a tant à regarder, à toucher, à écouter, à goûter, à sentir… «C’est tout l’inverse de ce qui se passe dans la vie de tous les jours, poursuit le psychiatre. Au lieu de se concentrer sur son ordinateur, sur son portable, sur le feu de circulation qui va passer au vert ou sur son prochain rendez-vous, d’être dans une tension constante, en forêt on peut se montrer pleinement réceptif à tout ce qui émerge autour de soi.»Mieux vaut donc y flâner qu’y courir et, bien sûr, éteindre son portable pour que l’immersion soit complète.

«La forêt, c’est un monde en soi, résume Cyrille Cantin, président de l’Association suisse des accompagnateurs en montagne (ASAM) dont la moitié des excursions se déroulent parmi les arbres. Un lieu plein de vie, bien plus que les sommets. Un monde qui stimule l’imagination et où je me sens en sécurité, comme protégé.» Ce sentiment est très largement partagé, sauf, évidemment, par ceux qui craignent de devoir affronter un cerf bagarreur ou encore d’être assaillis par des bandes d’insectes rampants ou volants.

Un retour aux origines

Notre attrait pour la forêt n’a rien d’étonnant selon Umberto Giardini: «On oublie trop souvent que dans les êtres humains, il y a une composante très archaïque qui fonctionne avec d’autres repères que ceux de l’intellect et de la raison. Cette partie de nous a profondément besoin de ce contact sensoriel avec la nature dont nous sommes issus. Et il est particulièrement intense en forêt».

C’est aussi la conviction de Richard Mitchell, professeur de santé publique à l’Université de Glasgow, auteur d’une des dernières études en date sur le sujet: «Le cerveau apprécie de se retrouver dans son environnement naturel. C’est pourquoi il réagit en diminuant sa réponse au stress.»Devrions-nous alors considérer la forêt un peu comme une immense pharmacie à ciel ouvert? «Non, proteste Mohammed Taleb, philosophe et écopsychologue, enseignant à l’Ecole supérieure en éducation sociale de Lausanne. Il faut lui reconnaître une valeur propre, comme à toute la nature vivante. Il faut sortir de notre vision du monde purement utilitaire.» Il assure ne pas vouloir «jeter la pierre» à ceux qui se rendent en forêt dans l’unique but de se faire du bien et de se ressourcer, mais, selon lui, la démarche est largement insuffisante. Pour ce tenant d’un courant psychologique très minoritaire, fondé en Californie en 1992, il faut aller au-delà de cette première étape: «Le véritable enjeu c’est la réconciliation avec la nature dont nous faisons partie. Et, dans cette démarche, la forêt, où l’on retrouve toutes ses composantes, qu’elles soient végétales, animales ou minérales, a une place particulière.»

Ainsi, quelle que soit la philosophie qui la soutende, la promenade en forêt contribue sans nul doute à l’équilibre et au bien-être de ses nombreux adeptes.

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.