Femina Logo

Crédit: Relaxnews

Saison: Printemps

Préparation: 25

Coût: Bon marché

Difficulté: Facile

Cuisson: 10

Nombre de personnes: 4

Type de plat: Plats

Ingrédients

  • 600 g de quasi de veau
  • 4 pêches blanches pas trop mûres
  • 8 longues branches de romarin
  • 10 feuilles de basilic
  • 3 courgettes bien fermes
  • 1 citron
  • 1 c. à café bombée de moutarde à l'ancienne
  • 2 c. à soupe de miel
  • 3 c. à soupe d'huile d'olive
  • 1 c. à soupe de graines de pavot
  • 1/2 c. à café de baies roses
  • Sel

Préchauffer le gril du four. Couper la viande de veau en cubes de 3 cm de côté environ. Préparer la marinade : dans un bol, mélanger la moutarde, le miel et 2 c. à soupe d'huile d'olive. Verser sur la viande de veau puis bien enrober les morceaux avec la marinade. Couvrir de film alimentaire et réserver au frais 30 minutes.

Préparer le tartare de courgettes: laver et éplucher les courgettes en laissant une bande de peau sur deux. Les couper en tout petits dés. Saler et arroser du reste d'huile d'olive et du jus du citron. Ajouter les graines de pavot et les baies roses grossièrement hachées. Terminer par les feuilles de basilic finement ciselées. Mélanger.

Préparer les brochettes: couper chaque pêche en 8 quartiers. Retirer les aiguilles des branches de romarin en laissant le plumet. Piquer dessus les cubes de veau marinés alternés avec les quartiers de pêches. Saler et enfourner sous le gril du four pour 10 minutes. Retourner les brochettes régulièrement.

Servir avec le tartare de courgettes bien frais.

La petite note de Louise Denisot: «Cette recette se prête particulièrement bien à la cuisson au barbecue!»

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.