Femina Logo

Crédit: Sylvaine

Saison: Hiver

Préparation: 30

Coût: Moyen

Difficulté: Moyenne

Cuisson: 15

Nombre de personnes: 4

Type de plat: Plats

Ingrédients

  • 1 pièce de barbue de 1 kg 200 environ
  • 50 g de beurre demi sel
  • 12 minis carottes ou 2 carottes de sable
  • sel
  • poivre du moulin
  • Beurre d'herbes
  • 100 g de beurre demi sel
  • 3 tranches de pain sec (ou chapelure fine)
  • 1/2 botte de persil plat
  • 12 feuilles d'estragon frais
  • 12 feuilles de basilic vert ou rouge
  • 1 gousse d'ail
  • 1 jus de citron

Pour plus de facilités, demander au poissonnier de lever la barbue en filets et de les couper en portion de 300 g environ. Rincer sous l'eau froide.

Pour le beurre d'herbes Sortir le beurre à température ambiante 1 heure à l'avance. Mixer le pain avec le basilic, le persil, l'estragon et l'ail. Ajouter le beurre en petits morceaux et mélanger. Ajouter le jus de citron et mélanger une dernière fois pour obtenir une pâte homogène et verte.

Eplucher les légumes. Préparer une grande casserole d'eau bouillante salée et y plonger les carottes: 7 à 8 minutes ou 15 minutes selon les carottes utilisées. Puis les jeter dans une grande quantité d'eau froide et les égoutter.

Préchauffer le four à 180°C (th 6). Disposer le poisson sur la plaque du four beurrée (20 g) et assaisonner. Avec une cuillère, prélever du beurre d'herbes et recouvrir les filets de manière uniforme.

Enfourner 5 à 6 minutes selon l'épaisseur des pièces de barbue.

Pendant ce temps, beurrer le fond d'une sauteuse et glacer les carottes. Verser de l'eau à mi hauteur, assaisonner et faire glacer les carottes. (8-10 minutes pour les minis et 12 à 15 minutes pour les carottes sable).

Servir le poisson dans une assiette accompagné des carottes glacées.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.