Femina Logo

minceur & forme

Une sauce au soja se présente comme une alternative au sel

Dans un contexte mondial où les consommateurs sont de plus en plus conscients des risques que pose une trop grande consommation de sodium, la marque Kikkoman essaie habilement de positionner sa dernière sauce naturellement fermentée comme une variante moins néfaste au sel.

L'entreprise a présenté le potentiel de cette nouvelle sauce au cours du Food Ingredients Europe, où plus de 1400 exposants en provenance de 65 pays ont présenté leurs derniers produits, à Paris cette semaine. En partenariat avec la National University de Singapour, Kikkoman a publié une étude dans Journal of Sensory Studies le mois dernier, en montrant les différentes possibilités qu'offre cette sauce comme assaisonnement de plats préparés.

Les chercheurs ont remplacé le sel avec de la sauce au soja dans les sauces à salade, les soupes à la tomate ou encore le porc sauté, en réduisant les apports en sodium de 33 à 50%. Des volontaires ont ensuite évalué la qualité et le goût de ces plats. Les résultats de cette étude ont montré que cet échange d'ingrédients ne compromettait pas le goût des plats, et que les consommateurs les aimaient autant.

Les auteurs de l'étude ont aussi laissé entendre qu'en plus d'être utilisée par l'industrie agroalimentaire, les consommateurs pouvaient aussi remplacer le sel par la sauce au soja lorsqu'ils préparents leurs petits plats.

La sauce au soja Kikkoman réduite en sodium est un produit tamari (dans la tradition japonaise) qui contient moins de sel que n'importe quelle autre sauce au soja de sa gamme. Les marques de sauce au soja concurrentes sont Lee Kum Kee, qui dispose aussi d'une version réduite en sodium, et Pearl River Bridge.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.