Femina Logo

Le sucre est partout. Caché dans les mets les plus tentants, comme dans les aliments du quotidien, des petits pots pour bébés à la sauce pour les pâtes en passant par les gâteaux apéritif... La famille Schaub en a fait la difficile, mais intéressante expérience. En 2011, Eva, qui réside dans le Vermont aux États-Unis, avec son chat et ses 5 poules, embarque son mari et ses deux filles de 6 et 11 ans dans cette aventure qu'elle relate dans un livre à paraître en avril "Year of No Sugar".

À la base de son projet, la mère de famille a été inspirée, mais aussi alarmée par les travaux du pédiatre endocrinologue Robert Lustig qui compare le fructose à un poison. Eva Schaub prend conscience des méfaits du sucre, responsable de l'augmentation de l'obésité et de la survenue du diabète, des cancers ou des maladies cardiovasculaires. Pendant un an, la famille traque le sucre ajouté et ses appellations aussi diverses que complexes, sur les étiquettes des aliments. Sans pour autant se livrer à un régime drastique, Eva Schaub livre dans son ouvrage et sur son blog des recettes de mayonnaises ou des gâteaux faits maison et dispense astuces et conseils pour continuer à sortir dîner au restaurant ou à faire ses courses au supermarché.

Pas de perte de poids

Son verdict final? Moins malade, avec des rhumes durant moins longtemps, la famille se sent en meilleure forme. Eva avoue pourtant ne pas avoir perdu de poids, mais là n'était pas le but. «Je ne suis pas médecin. Je ne suis pas nutritionniste. Je suis juste une maman qui a décidé de partir pour une aventure», explique l'auteur au journal «Huffington Post» qui l'a interviewée.

Aujourd'hui, si l'expérience a pris fin, la famille Schaub, qui n'a pas pour autant repris ses vieilles habitudes, apprécie beaucoup plus la saveur authentique des aliments. Quant aux desserts, ils restent occasionnels et faits maison. Coïncidence ou hasard du calendrier, le livre sort au moment même où une étude, publiée dans la revue américaine «Pediatrics» du 7 avril 2014, estime que l'obésité infantile coûterait près de 14 milliards de dollars au pays.

1 / 1

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.