Femina Logo

minceur & forme

Quelques conseils pour profiter d'un repas festif sans maltraiter son organisme

Shutterstock 39 5e220174337 original
© DR

D'une façon générale, il est préconisé de privilégier certains aliments peu riches en matières grasses (crustacés ou fruits de mer) et d'écouter son corps.

L'heure de l'apéritif

C'est le moment où il faut le plus faire attention. Le repas de Noël est généralement servi tardivement; ce qui pousse certains à se jeter sur l'apéritif. Il faut avant tout gérer son appétit et équilibrer l'alimentation tout au long de la soirée.

L'AFDN dévoile deux petites astuces à mettre en pratique. Dans le cas d'une réception à domicile, il est recommandé de concocter des mets sans calories, comme des bâtonnets de crudités à déguster avec du yaourt nature agrémenté de ciboulette, ou des feuilles d'endives servies avec du fromage blanc.

Si le repas est organisé chez une tierce personne, il est conseillé de manger un fruit ou un laitage avant le départ. Cela évitera à chacun de se jeter sur les canapés salés lors de l'apéritif.

Pendant le repas

Pour une telle soirée, le mot d'ordre est de ne pas se priver tout en évitant les excès. Il est tout à fait possible de profiter de chaque plat sans pour autant agresser son organisme.

Pour se faire, l'AFDN préconise de ne pas saucer et de ne pas se resservir pour bien équilibrer le repas. L'écoute du corps est également primordiale. Si certains mets ne se mangent que par gourmandise, il faut tout de même savoir dire "stop" lorsque l'estomac devient lourd, la langue pâteuse ou le goût saturé.

L'avantage du repas de Noël réside dans la présence de crustacés et de fruits de mer qu'il faut privilégier. Ce sont des produits peu caloriques très appréciables, qui peuvent représenter une alternative aux plats en sauce, d'après l'Association des diététiciens et nutritionnistes.

Oui au dessert

Aucune raison de se priver de dessert lors des fêtes de fin d'année, bien au contraire. Sans surprise, il est conseillé d'opter pour une bûche glacée, moins lourde et plus facile à digérer qu'une bûche pâtissière.

L'alcool... avec modération

Les boissons alcoolisées sont généralement associées au repas festif de Noël. Toutefois, certaines astuces permettent de ne pas agresser son foie et son estomac, et de se sentir en pleine forme le lendemain.

De l'apéritif au dessert: il est préférable de ne pas mélanger les boissons alcoolisées. Il vaut mieux faire tout un repas au champagne ou au vin blanc, que de passer d'un vin à l'autre.

L'AFDN recommande également de prévoir deux verres pendant le repas: un pour l'eau, et un autre pour le vin. Cela évite de remplir son verre de vin sans arrêt, et donc de faire des excès.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E24: Oser dire "non" sans culpabiliser

Si vous êtes du genre à accepter toutes les sorties, à prêter main forte dès que vous en avez l'occasion et à éviter l'articulation d'un simple «non», cet épisode est fait pour vous. Une psychologue nous explique comment établir des limites (au travail ou en privé), clarifier nos propres besoins et créer le parfait équilibre entre le «oui» généreux et le «non» libérateur. Car ce petit mot délicat peut parfois s'avérer essentiel. 

Dans vos écouteurs

E23: Comprendre notre microbiote intestinal pour mieux le soigner

S'il vous arrive de vous poser des questions sur votre digestion, cet épisode est fait pour vous. Le Professeur Gilbert Greub, Directeur de l'Institut de Microbiologie du CHUV, nous explique le fonctionnement du microbiote intestinal, corrige certaines de nos idées reçues et nous rassure sur de nombreux points. On en parle enfin, pour se sentir mieux (et éclairé) ensuite!

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina