Femina Logo

minceur & forme

L'obésité chez l'enfant: un désastre qui peut être prévu et prévenu

La prévalence du surpoids chez l'enfant, qui touche particulièrement les populations les moins favorisées, est montée en puissance pendant les années 90 avant de se stabiliser pendant les années 2000. Aujourd'hui, quelque 16% des enfants présentent un surpoids ou une obésité.

Hélène Thibault, pédiatre, chercheur à l'Inserm et professeur à l'Université de Bordeaux, rappelle la courbe de corpulence des enfants : augmentation du poids pendant la première année de vie, diminution jusqu'à six ans, puis "rebond d'adiposité", c'est-à-dire augmentation jusqu'à la fin de la croissance. "Plus le rebond est précoce, plus le risque de développer une obésité est important", dit-elle.

Avec d'autres chercheurs du Réseau de prévention et de prise en charge de l'obésite de l'enfant (Repop) d'Aquitaine, elle a mis au point un critère simple pour la voir venir et la prévenir. Elle se fonde sur l'Indice de masse corporelle (IMC, rapport du poids au carré de la taille) qui définit la corpulence, et sur la dynamique de la courbe de corpulence. On parle de surpoids à partir d'un IMC à 25 et d'obésité à partir de 30.

L'équipe a conduit une étude sur près de 1500 enfants de 8/9 ans pour lesquels elle disposait de données antérieures. Elle a constaté que la plupart des enfants en surpoids à 3/4 ans ou 5/6 ans le sont toujours à 8/9 ans, mais que 38% des enfants en surpoids à 8/9 ans avaient plus jeunes un poids normal.

Pour prédire le risque d'un surpoids à 8/9 ans, l'équipe a combiné deux critères : l'existence d'un surpoids à 3/4 ans ou 5/6 ans et l'augmentation de l'IMC de plus d'un point entre ces deux âges. Elle a abouti à ce que le Dr Thibault qualifie de "meilleur critère de repérage précoce des enfants à risque de développer un surpoids".

"Entre 5 et 8 ans, les enfants ayant une corpulence normale paraissent plutôt minces", ce qui rend difficile de repérer un surpoids en train de se constituer, dit le Dr Thibault. "Et un surpoids installé à 10 ans entraîne une prise en charge plus compliquée".

Les Entretiens de Bichat, à destination des professionnels de santé, se sont ouverts mercredi à Paris et s'achèveront samedi.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Podcasts

Dans vos écouteurs

Episode spécial: Interview d'été avec Juliane et Ellen

Avant la petite pause estivale du podcast, nous voulions vous remercier pour votre écoute et votre présence, toujours plus nombreuse! Dans cet épisode spécial, chacune d'entre nous interviewe l'autre quant à ses meilleurs souvenirs et anecdotes d'été... pour vous mettre dans l'ambiance des vacances.

Dans vos écouteurs

E37: Mieux comprendre et gérer l'hypochondrie

S'il vous arrive d'angoisser à l'idée d'avoir contracté une maladie, avant de réaliser que vous vous êtes inquiétés pour rien, cet épisode est pour vous! Une psychologue nous parle de l'hypochondrie, de ses possibles causes, et nous propose des exercices destinés à l'enrayer, à raisonner notre cerveau inquiet et à interrompre les cycles de pensée anxieux. 

Avec le soutien du Groupe Mutuel

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina