Femina Logo

minceur & forme

Le manque de sommeil entraîne de gros problèmes

Sommeil - eBalance
© DR

Notre organisme est sensible. Déjà une seule nuit trop courte ou agitée peut avoir des effets négatifs sur l'organisme, au point d'altérer la façon dont il utilise le sucre qui parvient dans le sang par le biais de l'alimentation. C'est le résultat d'une étude conduite en 2010 par la Clinique universitaire de Leyde aux Pays-Bas.

Le manque de sommeil entraîne un « syndrome de décalage horaire social »
Un résultat impressionnant, qui ne fait que confirmer ce que d'autres études récentes montrent régulièrement : le manque de sommeil a des effets importants sur la régulation du métabolisme. Tout comme une alimentation déséquilibrée ou excessive et un manque d'activité physique, le manque de sommeil peut contribuer à la survenue des maladies très fréquentes que sont le diabète et le surpoids. Nous vivons dans un monde agité et nous respectons trop rarement notre temps de sommeil.

Une étude publiée en mai 2012 a révélé que presque 80 % de la population des pays occidentaux est atteinte d'un « syndrome de décalage horaire social ». D'après les chercheurs, presque deux personnes sur trois souffrent d'un manque de sommeil d'au moins une heure en semaine, un chiffre qui atteint deux heures ou plus pour une personne sur trois. Ils ont évalué les données concernant les schémas de sommeil et la masse corporelle de 65 000 personnes. Les résultats ont été les suivants : plus le « syndrome de décalage horaire social » était marqué, plus les gens étaient en surpoids.

Diabète et manque de sommeil
Un manque de sommeil empêche le corps de réagir pleinement à l'insuline produite par le pancréas et de transporter avec son aide le sucre dans les cellules du corps. Il favorise en outre la sécrétion du cortisol, l'hormone du stress, qui augmente la production de sucre dans le sang. Sur la durée, ces deux facteurs peuvent solliciter l'organisme de manière excessive et entraîner à terme une résistance à l'insuline et une augmentation chronique de la glycémie. C'est-à-dire le diabète.

Le manque de sommeil a des conséquences graves
En cas de prise de poids due à un manque de sommeil, d'autres hormones jouent un rôle important. La concentration de leptine, qui renseigne le cerveau sur les réserves de graisses présentes, diminue et va donc signaler de façon erronée une perte de poids. En outre, on observe une augmentation du taux de ghréline, qui est responsable de la sensation de faim. Via ce mécanisme, le manque de sommeil joue directement sur l'appétit.

Malheureusement, il n'est pas possible de tourner à son avantage cette interaction : « Quand on perd du poids de façon active, il est prouvé scientifiquement que l'on dort mieux » explique Philippe Beissner, médecin et expert eBalance. En effet, le surpoids entraîne fréquemment des troubles du sommeil tels que l'apnée du sommeil, c'est-à-dire de brefs arrêts respiratoires qui réveillent le dormeur en sursaut. En revanche, de longs séjours reposants au pays des rêves ne suffisent pas à faire dégringoler les kilos. « À ce jour, rien ne permet de le supposer. »

Atténuer le manque de sommeil: conseils pour mieux dormir
On ne le dira jamais assez: le sommeil est bon pour la santé. Voilà quelques conseils pour mieux dormir :

  • Pratiquer beaucoup d'activité physique au cours de la journée.
  • Ne pas boire trop d'alcool et ne pas manger des repas trop lourds le soir.
  • Garder des habitudes de sommeil aussi régulières que possibles, et se réveiller à la même heure même le week-end.
  • Créer une atmosphère relaxante dans la chambre à coucher.

D'après Philippe Beissner, la durée optimale de sommeil à respecter pour ne pas augmenter le risque de surpoids et de diabète est de 6 à 8 heures en fonction des individus. Il ne faut pas non plus dépasser cette durée de sommeil, car on risque alors d'augmenter à nouveau le risque de diabète. « La science n'a pas encore permis d'expliquer ce phénomène. »

Podcasts

Dans vos écouteurs

E12: Prendre soin de son couple quand on a des enfants

Dans ce 12e épisode destiné aux parents et aux futurs parents, la thérapeute de couple Anne-Dominique Spertini nous donne des clés et des conseils, destinés à concilier le rôle de «maman» ou de «papa» avec le rôle de conjoint. Rassurante et sincère, elle évoque l'importance de la communication (verbale et physique), la sexualité, la culpabilité, la fatigue et le manque de temps libre. Pour se rappeler qu'on ne peut faire davantage que de son mieux (et que la perfection n'existe pas!).

Dans vos écouteurs

E11: Apaiser son quotidien grâce au yoga

De sa voix chaleureuse et motivante, Julien Pidoux, journaliste et prof de yoga, nous rappelle l'objectif essentiel de la «boîte à outils» que nous offre cette discipline: cultiver le calme intérieur, remplir nos réserves de zen et de gratitude, afin de les emporter partout où nous choisissons d'aller. Il nous offre les clés nécessaires à débuter du bon pied (littéralement), ou à recentrer notre pratique pour n'en tirer que des bienfaits. Un moment zen, qui va vous donner envie de faire quelques salutations au soleil.

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.