Femina Logo

Le 2 octobre 2011, The Guardian a publié une enquête sur cette taxe, qui devrait permettre au pays d'engranger €165 millions par an et de réduire la consommation de graisses de près de 10%. Elle concerne la malbouffe, comme les chips et les cookies, mais également des produits comme le lait, les huiles, la viande et les aliments précuits comme les pizzas surgelées. Selon le quotidien britannique, le Danemark est un précurseur en la matière: il avait déjà banni l'utilisation d'acides grastrans en 2004.

La Hongrie a aussi imposé une taxe du même style - surnommée la "taxe hamburger" - début septembre sur les aliments très concentrés en sucres, sel, caféine et glucides comme les chips, les boissons énergétiques, le chocolat, les bonbons et les sodas. Les recettes iront au budget santé national.

L'Ecosse et l'Irlande pensent emboîter le pas à la France et à sa "taxe sur les boissons sucrées". Celle-ci devrait renchérir le prix des sodas et autres boissons sucrées, contribuant, selon le gouvernement français, à l'obésité galopante recensée dans le pays.

Le taux d'obésité du Danemark est de 10%, un chiffre inférieur à la moyenne européenne (15%), selon les chiffres de l'OCDE.

elena moiseeva
1 / 1© DR

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.