Femina Logo

Menée à travers le monde, cette enquête démontre que les petits faibles sucrés ou salés diffèrent selon la région géographique, les Européens préférant le fromage (58%) et les habitants de l'Asie-Pacifique les snacks de légumes (57%). Et quand les Français craquent, c'est surtout pour le plaisir (48%), sinon pour se nourrir (31%) ou pour attendre le prochain repas (25%).

L'enthousiasme du snacking est planétaire. Plus des trois quarts (76%) des consommateurs dans le monde grignotent entre les repas. Les snacks peuvent même devenir des substituts de repas, notamment à l'heure du petit-déjeuner (52%). Toutes régions confondues, les fruits s'affichent comme l'en-cas de choix (18%), devant le chocolat (15%), les yaourts (6%). A l'échelle régionale, en Amérique Latine, les consommateurs craquent d'abord pour la crème glacée (63%), quand ceux d'Amérique du Nord ont un petit faible pour les chips.

En termes de ventes, celles de snacks salés ont augmenté de 21% en Amérique Latine en 2013. Au Moyen-Orient et en Afrique, ce sont les en-cas salés à base de viande qui ont le vent en poupe (+25%), tout comme en Amérique du Nord (+15%). En Europe, le phénomène est incarné par les dips et les produits à tartiner (+7%), quand il l'est par les yaourts, les goûters au fromage et les desserts dans Asie-Pacifique (+6%).

Cette étude a été réalisée du 17 février au 7 mars 2014 sur plus de 30 000 internautes dans 60 pays.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E41: Les pouvoirs de l'écriture et comment se lancer

Dans vos écouteurs

E40: Comprendre et pratiquer l'autohypnose

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina