Femina Logo

Menée à travers le monde, cette enquête démontre que les petits faibles sucrés ou salés diffèrent selon la région géographique, les Européens préférant le fromage (58%) et les habitants de l'Asie-Pacifique les snacks de légumes (57%). Et quand les Français craquent, c'est surtout pour le plaisir (48%), sinon pour se nourrir (31%) ou pour attendre le prochain repas (25%).

L'enthousiasme du snacking est planétaire. Plus des trois quarts (76%) des consommateurs dans le monde grignotent entre les repas. Les snacks peuvent même devenir des substituts de repas, notamment à l'heure du petit-déjeuner (52%). Toutes régions confondues, les fruits s'affichent comme l'en-cas de choix (18%), devant le chocolat (15%), les yaourts (6%). A l'échelle régionale, en Amérique Latine, les consommateurs craquent d'abord pour la crème glacée (63%), quand ceux d'Amérique du Nord ont un petit faible pour les chips.

En termes de ventes, celles de snacks salés ont augmenté de 21% en Amérique Latine en 2013. Au Moyen-Orient et en Afrique, ce sont les en-cas salés à base de viande qui ont le vent en poupe (+25%), tout comme en Amérique du Nord (+15%). En Europe, le phénomène est incarné par les dips et les produits à tartiner (+7%), quand il l'est par les yaourts, les goûters au fromage et les desserts dans Asie-Pacifique (+6%).

Cette étude a été réalisée du 17 février au 7 mars 2014 sur plus de 30 000 internautes dans 60 pays.

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.