Femina Logo

Colère d'avoir dépensé de l'argent pour de la crème qui a tourné plus vite que prévu? Culpabilité de balancer des produits qu'on nous dit périmés, mais qui sont encore propres à la consommation? Voilà déjà deux états d'âme de consmmateurs qui devraient assurer le succès d'une invention chinoise présentée récemment à un congrès de la Société américaine de chimie. Il s'agit d'un tout petit capteur de la taille d'un grain de maïs fabriqué notamment grâce à la nanotechnologie et qui a la capacité de changer de couleur au fur et à mesure que les aliments se dégradent.

Rouge ou vert?

Le professeur Chao Zhang et son équipe de l'université de Pékin ont choisi une échelle qui va du rouge (maximum de fraîcheur) au vert (attention, ne plus manger), mais n'importe quelle gamme peut être programmée. En efet, si en Asie le rouge est une couleur extrêmement positive, en Occident, elle est généralement associée à un danger. Si l'invention, qui est déjà brevetée, mais pas encore fabriquée, rencontre le succès attendu, il y aura intérêt à trouver un code universel...

Les consommateurs ne sont pas le seul public susceptible de faire bon accueil à la puce chinoise. Elle intéresse évidemment aussi les fabricants et les distributeurs. Si ce sytème fonctionne aussi bien que ses inventeurs l'affirment, il pourrait, notamment, détecter toute rupture de la chaîne du froid, l'une des principales causes de la dégradation imprévue des produits alimentaires.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Podcasts

Dans vos écouteurs

Episode spécial: Interview d'été avec Juliane et Ellen

Dans vos écouteurs

E37: Mieux comprendre et gérer l'hypochondrie

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina