Femina Logo

minceur & forme

Collations : oui ou non ?

eBalance - collations
© DR

Les collations riches en sucre ou en glucides provoquent entre les principaux repas la sécrétion de l'hormone appelée insuline, qui ralentit la perte de graisse. Ainsi, il est généralement recommandé pour perdre du poids de prendre seulement deux à trois gros repas par jour et de prohiber le grignotage entre ceux-ci. Cependant, est-il possible de s'en tenir à cette règle?



Il peut être judicieux de renoncer aux collations

Cela s'applique à tout personne n'ayant pas de grosse sensation de faim pendant les périodes de jeun et qui ne compensent pas l'absence de collations de façon démesurée lors des repas principaux. Si tel est votre cas, alors continuez à suivre cette méthode ! Les casse-croûtes et autres goûters ne sont en effet bien souvent qu'une source supplémentaire d'absorption de calories quotidienne par rapport aux repas normaux. Par ailleurs, ils peuvent stimuler votre appétit, ce qui n'est pas une bonne idée dans le cadre d'une perte de poids.



Les collations sont importantes en cas de grosse fringale

Pour toutes les personnes concernées par des fluctuations du taux de glycémie et des fringales ou des accès de gourmandise, il est cependant plus simple de répartir les apports journaliers entre plusieurs petits repas. Cela permet ainsi de lutter contre les fringales et les baisses d'énergie. Il est cependant préférable de ne pas prendre de collations selon votre envie dans la journée. Votre corps serait alors habitué à recevoir de l'alimentation en continu et n'aurait que peu de temps pour puiser dans ses réserves. Il suffit de cinq à six repas pour stabiliser le taux de glycémie.



Des collations sans mauvaise conscience

Le choix de snacks consistants et pauvres en calories constitue, avec la répartition raisonnée des repas, un autre élément essentiel permettant de ne pas prendre de poids inutilement :

Collations riches en protéines
En cas de grosse fringale ou de gourmandise, les protéines peuvent vous être d'une aide précieuse. Essayez ainsi de prendre des collations riches en protéines et tentez de déterminer si cela vous convient ou si votre envie de sucreries et de snacks diminue. Optez par exemple pour du fromage blanc allégé, du fromage blanc aux fruits light ou pour une portion de fromage cottage. En cas de préférence pour le salé, vous pouvez également prendre quelques tranches de jambon maigre, de viande séchée ou encore un œuf cuit ou un morceau de fromage allégé.

Yogourts allégés
Les yogourts allégés, ainsi que le fromage blanc aux fruits frais, sont très pauvre en calories. Ils fournissent des glucides en quantité modérée permettant de lutter contre les chutes de glycémie et contiennent également des protéines afin de vous rassasier.

Fruits
Les fruits sont particulièrement adaptés s'ils sont alliés à des produits laitiers. Grâce à eux, vous ne manquerez jamais de glucides et de protéines. Si vous mangez les fruits séparément, le fructose qu'ils contiennent génère la sécrétion d'insuline et une chute du taux de glycémie. Les personnes sensibles peuvent alors avoir un plus gros appétit. Pour ces personnes, il est préférable de consommer des fruits pour le dessert des principaux repas ou pour le petit-déjeuner. Pour toutes les personnes qui arrivent à calmer leurs petites faims avec un fruit, une coupe de fruits est cependant le meilleur choix.

Légumes
Les bâtonnets de légumes crus, une poignée de tomates cerises ou un morceau de concombre constituent de parfaites collations si vous souhaitez perdre du poids. Vous remplissez votre estomac de beaucoup d'eau et de fibres, sans toutefois consommer beaucoup de calories. Ils sont également pauvres en glucides et ne provoquent ainsi aucune sécrétion d'insuline indésirable.

Pour ceux que les légumes n'aident pas à calmer le grondement de leur estomac, il est possible de les associer à une sauce au fromage blanc ou à du pain complet.

Pain complet et produits céréaliers
Le pain complet et les produits céréaliers pauvres en matières grasses (max. 5 g de matières grasses pour 100 g d'aliment) sans sucres ajoutés contiennent une part importante de fibres. Ils vous rassasient donc à court terme et vous permettent également de tenir longtemps. Les produits céréaliers sont particulièrement recommandés comme collations pour les personnes pratiquant une activité physique importante, qu'il s'agisse de leur travail ou d'une activité sportive dans le cadre de leurs loisirs.

Préparez-vous pour les fringales

Afin de pouvoir vous autoriser de temps en temps à craquer pour les croissants, gâteaux et autres tentations sucrées qui se trouvent dans la cuisine de votre bureau en cas de fringale ou d'accès de gourmandise, il est important d'être préparé à cette éventualité. Si vous prenez régulièrement des collations, il est conseillé de remplir le frigo de la maison et du bureau des aliments recommandés précédemment. Veillez à ce que les produits soient réellement propres à la consommation : lavez les fruits, coupez les légumes et rationnez les morceaux de fromage ou les portions de sauce au fromage blanc.

La consommation fixe prévue de casse-croûtes et de goûters peut également constituer une bonne structure alimentaire pour votre journée, vous empêchant ainsi de grignoter de manière non contrôlée.

Si vous arrivez cependant à tenir sans collation et que vous ne mangez qu'occasionnellement, lorsque vous avez une grosse faim, il est tout de même recommandé, de garder une ration « d'urgence » dans votre bureau. Il peut par exemple s'agir de pain croustillant.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E16: Apprendre à se déconnecter pour se retrouver

Si vous n'osez même pas vous demander combien de temps vous consacrez au «scrolling» chaque jour, cet épisode est fait pour vous. Doux rappel pour les «smartphone-addicts», il nous encourage à prendre un pas de recul, en questionnant les raisons qui nous poussent à dégainer notre téléphone... pour reprendre l'habitude de lever les yeux!

Avec le soutien de Homegate

Dans vos écouteurs

E15: Comment soigner l'orthorexie, l'obsession de bien manger

En découvrant les centaines de recommandations, études et «régimes detox» dont nous bombarde la Toile, il n'est pas difficile de devenir légèrement parano, en pensant à son alimentation. Mais comment manger sainement, sans que cette envie ne vire à l'obsession ou nous dérobe toute notion de plaisir? Dans cet épisode, une diététicienne nous aide à identifier le trouble très moderne de l'orthorexie, à simplifier notre rapport à l'alimentation et surtout... à retrouver le bonheur de manger!

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.