Femina Logo

A Genève, nous avons pu visiter l’exploitation Champignons Parmentier, active depuis 1946 et logée dans les anciennes gravières jouxtant la rampe Quidort (près du carrefour de l’Etoile). Pleurotes et shiitakés s’y épanouissent sur des bottes de substrat venues de Bretagne. La température et l’humidité qui règnent au coeur de ces boyaux creusés dans l’ancienne moraine glaciaire offrent un milieu idéal pour leur culture.

Changement de décor pour la production des champignons de Paris. C’est dans une grande bâtisse située près de Cartigny et presque dépourvue de fenêtres que se déroulent les opérations. Température et humidité doivent y être régulées en permanence. Les containers remplis de mycélium, de substrat de terre et de fumier arrivent d’Allemagne par camion. Chaque grand bac nourrit trois récoltes. Une fois tous les champignons cueillis, le compost, très riche, est revendu aux jardins familiaux pour fertiliser les terres.

Champignons Parmentier produit quelque 3700 kg de champignons de Paris par semaine et, par année, 10 tonnes de pleurotes ainsi que 3,5 tonnes de shiitakés. Le tout est livré sur les marchés, au marché de gros ou encore à la Migros.

iStock
1 / 2© DR
iStock
2 / 2© DR

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.