Femina Logo

minceur & forme

«Ces grignotages n'apportaient que frustration»

Karin a perdu 11kg avec le programme eBalance
© DR - eBalance

Portrait Karin Wolfensberger :
Âge: 31
Domicile: Winterthur
Métier: Professeur
Taille: 181 cm
Poids initial: 78.5 kg
Poids actuel: 67.5 kg
Poids idéal au départ: 67.5 kg

« Ça m'a toujours énervé que les femmes fassent autant d'histoires sur ce qu'elles mangent », dit Karin Wolfensberger. Elle ne s'est jamais emballée pour les produits allégés et les calories. Le pire, à son goût, ce sont ces femmes qui mangent tristement une salade sans vinaigrette au restaurant, alors que la personne en face d'elles déguste une pizza. « J'ai toujours été celle qui commandait une pizza, malgré la folie de la minceur »,se rappelle ce professeur, habitante de Winterthur. Elle avait rarement une balance, et si elle en avait une, cette dernière prenait la poussière sous une armoire jusqu'à ce qu'elle soit offerte sans regret à quelqu'un lors du déménagement suivant. Karin Wolfensberger trouvait trop frustrant de suivre les hauts et les bas de son poids. Elle prenait ses vêtements comme référence et avait décidé qu'ils la préviendraient quand elle pendrait trop de poids.

Mais ce n'a pas été le cas. En effet, comme elle aime s'habiller décontracté, les variations de son poids n'étaient pas vraiment visibles. Ce n'est que quand elle a atteint 78 kilos et qu'elle a eu de plus en plus de mal à trouver des pantalons et des hauts qui lui plaisaient, qu'elle s'est rendue compte qu'elle devait changer quelque chose. « C'était désespérant d'aller dans des magasins comme H&M : des vêtements intéressants sur les mannequins étaient totalement informes quand ils étaient à ma taille », dit-elle.

« Dans mon métier, je suis dans des situations de stress. J'ai parfois l'impression d'être sur des charbons ardents pendant des heures, et je n'ai pas le temps de me détendre pendant la pause ». C'est alors qu'elle se jetait sur les sucreries qui se trouvaient toujours en salle des professeurs. « Quand je me suis inscrite à eBalance, j'ai réalisé que la seule chose que je devais changer dans mon alimentation, c'était ce grignotage. En fait, je mangeais bien : le midi, je mangeais une salade fraîche, le soir, je me cuisinais un repas, et lors de ma pause matinale, je prenais un en-cas sain. » Mais ce n'était pas si simple de renoncer à ces douceurs, au début : « Lors de l'anniversaire de mes élèves, nous avons toujours des pâtisseries délicieuses du monde entier. Là je n'arrive pas à dire non. Et quand tout le monde se régale en salle des professeurs, c'est difficile de se tenir à l'écart : la nourriture est un lien social. » Mais Karin Wolfensberger a appris à gérer ces situations. Elle a créé un jeu pour ses élèves autour du thème des aliments sains, le snack-quiz. L'enfant cache son en-cas derrière son dos, et il faut deviner ce qu'il a apporté de bon pour la santé. Dans le cas des anniversaires, elle prend toujours du gâteau, mais se limite à une demi-part. C'est aussi comme ça que les enfants découvrent ce qu'est une alimentation équilibrée.

Quant aux situations de stress en salle des professeurs, Karin Wolfensberger essaye de les gérer consciemment : depuis qu'elle a réalisé qu'elle mangeait pour calmer ses émotions plus que sa faim, elle a appris à résister à ses envies. Elle s'autorise encore des sucreries, mais seulement après 16h. Ainsi, elle évite la tentation pendant la journée et elle évite un taux de glycémie trop élevé qui peut déclencher de nouvelles fringales. Elle a atteint depuis quelque temps le poids qu'elle visait, 67 kilos, sans faire plus de sport. Elle apprécie le yoga et le flamenco, mais courir pendant des heures dans les bois, ce n'est pas son truc. Ce qui plait le plus à Karin Wolfensberger dans eBalance, c'est la maîtrise. « Je me sens à présent maîtresse de la situation et je saisce que je peux me permettre. Je ne pouvais pas compter sur mes vêtements »,ajoute-t-elle en souriant. Elle a trouvé son poids de forme de manière détendue, sans se transformer en une de ces femmes qui mangent de la salade sans vinaigrette.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E10: Devenir plus optimiste pour vaincre les pensées négatives

Un train annulé, une dispute, une gaffe (monumentale) en pleine réunion: il n'est pas toujours facile d'éviter que les imprévus du quotidien ne gâchent notre journée. Pourtant, il est totalement possible de choisir tous les matins d'être de bonne humeur et ainsi mieux rebondir face aux obstacles de la vie. La psychologue Brigitte Favre nous aide à reprendre le contrôle, pour remplacer les soupirs par les fous rires.

Dans vos écouteurs

E9: Apprendre à se ressourcer pour éviter l'épuisement

Dans le rythme effréné que nous impose l'année 2019, il est de plus en plus facile de s'oublier... De la méditation à la culpabilité, en passant par le courage de dire «non», cet épisode aborde les obstacles mentaux au repos, ainsi que des manières de ralentir le rythme, le temps de reprendre pied et de respirer un bon coup.

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.