sexo

    Le désir après la dépression

    Sortir de la mélancolie, c’est aussi retrouver une vie sexuelle épanouie. Or, l’arrêt des médicaments ne suffit pas toujours

    Publié le 
    12 Octobre 2018
     par 
    Nicolas Leuba

    La question

    «J’ai traversé une période de dépression et mon médecin m’a donné  un antidépresseur. Aujourd’hui, je vais mieux mais ma libido reste absente.  Est-ce que cela va durer?», Fabrice, 43 ans

    La réponse

    La baisse ou l’absence de libido est un des signes révélant un épisode dépressif. En médecine sexuelle, nous le considérons même comme un symptôme sentinelle. Cela signifie qu’il s’agit fréquemment de l’une des premières manifestations de ce type de trouble, en particulier chez les individus qui expriment plus facilement leur souffrance au travers du corps qu’à l’aide de mots. Lorsque l’humeur et le moral sont affectés, différents remèdes sont possibles. La psychothérapie et les médicaments sont les traitements les plus fréquemment indiqués par les psychiatres et les psychologues. Les deux sont efficaces, et le sont plus encore si on les utilise conjointement. Toutefois, cela dépend également du type de dépression.

    Facteurs de maintien

    Quand une médication antidépressive est mise en place, il s’agit de considérer les symptômes les plus dérangeants et de choisir la molécule en fonction de cette évaluation. Il existe en effet un grand nombre d’anti-dépresseurs et tous n’ont pas exactement les mêmes effets. Chacun d’entre eux possède des vertus curatives et la plupart ont aussi des effets indésirables. Le trouble du désir ou de la libido est un effet courant. Il faut se demander si cette baisse est un symptôme dépressif ou un effet du traitement. Dans le premier cas, le médicament peut aider, en partie du moins. Dans le second cas, lorsque la personne va mieux et que le médicament est retiré, la libido réapparaît.

    Comment reprendre en main sa libido

    Sinon, il faut en parler avec votre médecin et chercher d’éventuels facteurs de maintien. Il se peut que les facteurs déclencheurs aient disparu mais qu’il y ait une raison pour que cette baisse demeure présente. Dans ce cas, vous investiguerez avec votre praticien et rechercherez les solutions adéquates.

    Notre expert

    Cette semaine envoyez vos questions à Nicolas Leuba, psychologue, psychothérapeute FSP, thérapeute de couple, spécialiste en sexologie SSS: nicolas.leuba@femina.ch

    A lire également
    Cinquante ans après la libération sexuelle, une inégalité forte persiste dans l’accès à l’orgasme.
    O
    blair waldorf gossip girl bed sleep
    Comment les déclencher, les contrôler, les expérimenter? Camelia Sutra vous répond.
    O
    Camélia Sutra répond à Mylène, qui s'inquiète de ne pas parvenir à atteindre le septième ciel durant ses rapports.
    O
    Sexo
    Seule? Ne laissez pas le désir s’étioler. Redécouvrez avec délice votre féminité.
    O
    Sexo
    Quand le désir n'est plus là, comment raviver la flamme sous la couette?
    O
    News loisirs
    Un peu de shopping, pour échapper à la pluie qui menace notre fin de semaine!
    O
    FeminaEnBalade Delémont Nina Simon étudiante travail social dät concept store
    En Suisse
    La capitale du Jura regorge de petites pépites à découvrir… et à savourer.
    O
    En Suisse
    Les meilleures adresses gourmandes de Suisse romande où savourer un repas festif le dimanche matin.
    O