news société

    «Hillary Clinton» nous émeut en chantant «Hallelujah»

    La célèbre émission américaine «Saturday Night Live» s'est parée d'une note sombre le 12 novembre 2016. L'interprète de Hillary Clinton dans une série de parodies pré-élections, Kate McKinnon, s'est mise au piano pour une émouvante ballade. 

    Publié le 
    14 Novembre 2016
     par 
    Ellen De Meester

    Vêtue du légendaire tailleur et coiffée à la Hillary, Kate McKinnon s'est installée au piano. Habitués aux sketchs et aux parodies hilarantes de l'émission «Saturday Night Live», nous ne nous attendions certainement pas à une prestation de ce genre. Très applaudie ces dernières semaines pour ses diverses interprétations de la candidate démocrate, la comédienne américaine nous a simplement laissées bouches-bées. 

    Comment résume-t-on les mauvaises nouvelles de la semaine dernière en un seul morceau? Comment pose-t-on des notes et des paroles sur tous les événements qui nous ont tant étonnés, choqués, attristés? Et bien comme cela: en chantant le monument musical «Hallelujah» de Leonard Cohen, disparu le 7 novembre 2016, déguisée en Hillary Clinton

     

     

    «I'm not giving up»

    D'abord difficile à comprendre, le lien entre la célèbre chanson et la défaite de Hillary apparaît ensuite comme une évidence. D'une voix parfois hésitante mais aussi puissante que remplie d'émotions, Kate McKinnon a semblé donner vie aux sentiments de son personnage, ceux qu'on tente en vain d'imaginer depuis le 8 novembre 2016. 

    Les paroles du grand Leonard Cohen s'adaptent étonnamment bien à la situation, sans parler de la résonnance religieuse du texte (Hillary Clinton accorderait une grande importance à la foi.) Ainsi, les célèbres fragments du morceau tels que «I did my best, and it wasn't much» («J'ai fait de mon mieux, mais ce n'était pas tant que ça») ou encore «I've been here before, I've seen this room and I've walked this floor» («J'ai déjà été ici auparavant, j'ai vu cette pièce, j'ai foulé ces sols», en référence aux années que Hillary a passées à la Maison-Blanche en tant que First Lady) sont chargés d'un sens nouveau. 

    Et bien que Kate McKinnon concède «and even though it all went wrong» («et bien que tout ait fini par aller de travers»), elle termine, les yeux remplis de larmes, par un «I'm not giving up, and neither should you» («Je n'abandonnerai pas, et vous ne devriez pas non plus!»). Nous, on en a presque tremblé. 


    A lire aussi:
    10 citations du discours de Hillary Clinton qui nous ont brisé le coeur
    La Toile divisée devant la victoire de Donald Trump
    Donald Trump président, le pire cauchemar des femmes

    A lire également
    La jeune chanteuse belge fait littéralement le procès du sexisme ordinaire.
    O
    notre dame paris incendie flammes
    Détruite par les flammes, la cathédrale sera reconstruite, a promis Emmanuel Macron.
    O
    Cuisine
    «Est-ce que cette branche de céleri m'apporte de la joie..?»
    O
    Voyage
    Vous aspirez davantage à des vacances plus green, sans (trop) de traînées de kérosène pour y arriver? Cette sélection de lieux est faite pour v(n)ous.
    O
    Cuisine
    Dans les Grisons, une ferme salmonicole durable offre un poisson de qualité qui se retrouve sur la table des restaurants.
    O