news people

    L’animateur-radio Jonas Schneiter sur Couleur 3

    Après trois ans de matinales sur LFM, l’animateur s’est installé depuis le 25 août 2014 sur Couleur 3, dans le siège laissé vacant par Vincent Veillon.

    Publié le 
    8 Septembre 2014
     par 
    Eva Grau

    Vétéran

    Il a beau n’avoir que 23 ans, Jonas Schneiter affiche déjà des années de micro au compteur. «J’ai des cassettes de moi à 10 ans en train de faire semblant de présenter une émission, dit-il. D’où me vient cet amour? Je n’en sais rien. La radio m’a toujours semblé une évidence. Alors que la télé ne m’intéressait pas.»  A 16 ans, il casse le casting de l’opération de la RTS «Génération 07». Coup de cœur. Pas même deux ans plus tard, le voilà engagé par One FM – «c’était un petit boulot» – puis par LFM, dont il anime la matinale dès 2011.

    Impertinent

    Ce Lausannois, fils d’un couple d’infirmiers, se réjouit de pouvoir, en rejoignant Couleur 3, assumer son côté irrévérencieux. Un aspect de sa personnalité qui lui avait déjà permis de se faire remarquer dans «Génération 07»: «J’ai demandé à Pascal Couchepin si c’était parce qu’il était le plus vieux des conseillers fédéraux qu’il était le moins apprécié. Il s’est indigné et m’a invité à aller faire des études avant de lui ré-adresser la parole.»

    Téméraire

    En 2011, c’était Vincent Veillon qui relevait le pari de succéder haut la main au vénéré Yann Zitouni. Pourquoi le miracle ne se reproduirait-il pas avec Jonas Schneiter? La direction de Couleur 3 y croit, puisqu’elle l’a approché. A la surprise du principal intéressé: «Je pense qu’ils étaient conscients que je n’étais pas tout à fait dans l’esprit Couleur 3.» Ce que les fidèles de la chaîne se sont empressés de confirmer. Dès son deuxième jour sur la Trois, le nouveau venu soulevait une nuée de critiques sur les réseaux sociaux: «pénible», «formaté FM», «grossier merle», «pas drôle», «terrible erreur de casting»… Les rockeurs vieillissants n’aiment guère qu’on bouscule leurs habitudes. Ni qu’on s’invite dans leur c aste sans être issu du sérail. «Ces gens-là ne me font pas peur, avouait Jonas quelques jours plus tôt, mais le défi sera de leur plaire.» Ce n’est pas gagné.

    Où l’entendre?

    Dans «Namasté», du lundi au vendredi de 6 h à 9 h, sur couleur 3.

     

    A lire également
    A l’affiche de deux films cet automne, l’actrice illumine la scène française. Et épate par son naturel autant que par sa spontanéité
    O
    Taylor swift nuage scène
    Habituellement peu loquace sur ses opinions politiques, la petite fiancée de l’Amérique s’est engagée dans les élections de mi-mandat du 6 novembre.
    O
    lady diana voile
    Adressée à une jeune femme en détresse, la missive a refait surface suite à une vente aux enchères.
    O