santé

    Journée mondiale de l’asthme: attention aux pollens!

    Aujourd'hui, mardi 6 mai, a lieu la journée mondiale de l'asthme, à l'initiative de l'association Asthme et Allergies.

    Publié le 
    6 Mai 2014
     par 
    Relaxnews

    PasseportSanté : Qu'est-ce qui fait qu'une allergie au pollen va entraîner de l'asthme ?

    Dr Marmouz : L'allergie au pollen évolue le plus souvent vers des rhino-conjonctivites, une crise de toux, et parfois des démangeaisons dans la sphère ORL (qui regroupe le nez, la bouche, la gorge et les oreilles). Très souvent, les personnes allergiques ont une prédisposition à faire de l'asthme, si elles sont agressées par beaucoup d'allergènes ou à un moment où elles sont en état de faiblesse. Dès lors qu'ils vont respirer ces pollens et que ceux-ci vont entrer par le nez et se déposer sur les muqueuses trachéo-bronchiques, cela peut entraîner une hyperréactivité et aller jusqu'à une obstruction des bronches qui va générer cette crise d'asthme. C'est une complication du rhume des foins très fréquente.

    PasseportSanté : Aujourd'hui, près de 20 % de la population présente une forme d'allergie contre 2 % il y a vingt ans. Quels sont les facteurs responsables de cette évolution ?

    Dr Marmouz : Les facteurs ne sont pas tous connus, mais on peut en citer plusieurs. Il y a d'abord la pollution qui rend les muqueuses ORL et bronchiques plus sensibles. D'ailleurs, les pollens eux-mêmes, qui sont agressés par des polluants, deviennent plus agressifs. Ensuite, on peut citer les changements de modes de vie qui font que les gens vivent désormais dans une atmosphère confinée avec des moquettes et des chauffages qui permettent la croissance du nombre d'acariens. Même s'ils n'ont pas de rapport avec le pollen, leur multiplication va rendre les organismes plus sensibles à d'autres allergènes. On peut citer aussi la théorie hygiéniste : à force de s'être trop protégé pendant l'enfance lors des infections, le système immunitaire se déséquilibre et aggrave les allergies.

    PasseportSanté : Quels les conseils donneriez-vous à une personne allergique dans la vie de tous les jours ?

    Dr Marmouz : Dès qu'une allergie est soupçonnée par le médecin traitant ou que l'on a quelque chose qui ressemble à un rhume des foins sans fièvre, avec des démangeaisons, des toux sèches et persistantes pour lesquels on n'a pas de diagnostic, il convient de consulter un allergologue. Il faut rappeler qu'il n'y a pas d'âge pour devenir allergique et que contrairement aux idées reçues, les allergies ne s'arrangent pas avec le temps. Une fois que le médecin a identifié l'allergie au pollen, il faut suivre le traitement qu'il a prescrit et respecter un certain nombre de règles :

    - Eviter les promenades dans la nature et ne pas tondre le gazon. Si on est obligé, il faut mettre des lunettes ou un masque, même si ce n'est pas très pratique.

    - S'habiller avec des manches longues (si jamais on a de l'eczéma ou de l'urticaire) et se laver les cheveux en fin de journée parce qu'ils vont capter les pollens et favoriser les réactions.

    - Rouler en voiture avec les vitres fermées, fermer les fenêtres en fin de matinée et en début d'après-midi.

    - Enfin, il convient d'envisager une désensibilisation, aujourd'hui indolore et très bien supportée, et qui se fait par voie sublinguale ou sous forme de comprimés.

    www.passeportsante.net

    A lire également
    À méditer absolument, avant de regarder un troisième épisode de «Jane the Virgin» sous la couette...
    O
    La Journée mondiale de la santé aura lieu le 7 avril 2019. L'occasion de revenir sur les moyens mis en œuvre par les entreprises pour notre santé.
    O
    On fait le point avec la spécialiste du sommeil Sylvie Royant-Parola.
    O
    Voyage
    Vous aspirez davantage à des vacances plus green, sans (trop) de traînées de kérosène pour y arriver? Cette sélection de lieux est faite pour v(n)ous.
    O
    Cuisine
    «Est-ce que cette branche de céleri m'apporte de la joie..?»
    O
    Cuisine
    Dans les Grisons, une ferme salmonicole durable offre un poisson de qualité qui se retrouve sur la table des restaurants.
    O