news société

    Vidéo: des passants écrivent leur plus grand regret sur un tableau noir…

    …et tous ont un point commun! Une séquence qui nous fait réfléchir. 

    Publié le 
    24 Février 2016
     par 
    Letizia Muccigrosso

    Le temps d’une journée, un tableau noir a été placé dans une rue de New York avec une question aux passants:  «What’s your biggest regret?» (quel est votre plus grand regret?). De prime abord, les gens n’osaient pas trop s’approcher, visiblement interpelés, certains prenaient des photos du panneau.

    «Not saying I love you»

    Finalement, les messages ont commencé à colorer l’ardoise noire. On peut y lire des regrets de toute sorte: «ne pas avoir dit je t’aime», «ne pas avoir obtenu mon Master», «ne jamais avoir poursuivi mes rêves».

    Certains passants en ont profité pour dire quelques mots face à la caméra et l’émotion était au rendez-vous comme avec ce garçon qui dit «j’ai été sans abri récemment et peut-être que je ne l’aurais pas été si je n’avais pas blessé certaines personnes comme je l’ai fait» ou cette jeune fille au bord des larmes qui regrette d’avoir toujours fait des choses qui avaient un air de «plan B». 

    S'ils semblaient tous différents, ces regrets avaient presque tous une chose en commun: ils étaient à propos d'opportunités que l'on n'a pas saisies, de mots que l'on n'a pas dits ou de rêves que l'on n'a pas poursuivis. Un air de piano mélancolique accompagne cette vidéo qui donne à penser mais qui se finit sur une bonne note. Une fois les regrets effacés du tableau noir, l'espoir revient avec cette suggestion: «chaque jour est une ardoise vierge, faites les choses que vous regretterez de ne pas avoir faites».

    Visionnez la vidéo 


    A lire aussi: 
    En photos: des inconnus partagent leur plus grand regret
    Emotion: à 25 ans elles apprennent qu'elles sont jumelles grâce à Internet

    A lire également
    Les applis de rencontre auraient tué le romantisme, seraient envahies par les hommes... on fait le point sur les mythes et vérités de l'amour online.
    O
    La réalisatrice suisse Barbara Miller
    Dans «Female pleasure», la réalisatrice suisse Barbara Miller examine les rapports conflictuels entre les grandes religions et le corps féminin.
    O