news société

    #Nice06: le drame illustré sur la Toile

    Dessinateurs et anonymes ont pris la plume ou le crayon pour évoquer l’attentat du 14 juillet à Nice, quelques couleurs pour dénoncer un acte inhumain de plus.

    Publié le 
    15 Juillet 2016
     par 
    Marion Police

    Une triste impression de déjà vu.

    Il a fallu un petit moment pour sortir du brouillard, et pourtant durant la nuit, certains ont déjà esquissé, crayonné, dessiné. Alors que peu à peu cela devient plus clair, on préfère vous partager ces quelques œuvres colorées plutôt que de montrer l’innommable.

    «It’s time to be Nice.»

    Le créateur et designer Jean-Charles de Castelbajac a publié 2 photos sur son compte Instagram dès le 15 juillet au matin:

     

     

     

     

     

     

    Plantu, dessinateur du journal «Le Monde» a réalisé cette illustration en hommage aux victimes.

     

     

    L'illustratrice Louison a partagé sur twitter ce dessin très fin, témoignant d'une grande tristesse.

     

     

    Une lectrice du même quotidien français a transmis ce beau croquis à la rédaction qui s'est empressée de la publier.

     

     

    Guy Badeaux, caricaturiste pour le journal québecois «Le Droit» a partagé cette image poignante.

     

     

    Un un coeur meurtri de l'illustratrice Soledad Bravi.

     

     

    Une photo publiée par Soledad Bravi (@soledadbravi) le

     

    Joep Bertrams, dessinateur néérlandais

     

     

    Carlos Latuff, qui d'ordinaire fait des caricatures, a mis son coup de crayon au service d'un hommage

     

     


    A lire aussi:
    Attentats de Nice: «c'était une soirée cool...» Un journaliste de «Nice Matin» témoigne
    Attentats à Nice: se réveiller ce matin...et pleurer

    Hommage à Charlie Hebdo: un crime pour la liberté d'expression

     

    A lire également
    Signée notamment par Catherine Deneuve, la tribune fustigeant les excès de #metoo a fait réagir au-delà de l’Hexagone. Et chez nous?
    O
    Selena Gomez Chubby Cheek Gang joues joufflues potelées décembre 2017 Fashion Awards Londres
    Le but du hashtag est de redonner confiance aux femmes souffrant du complexe des «grosses joues».
    O
    Signée notamment par Catherine Deneuve, la tribune fustigeant les excès de #metoo a fait réagir au-delà de l’Hexagone. Et chez nous?
    O
    × Je m'abonne abonnements