news société

    7 idées pour mieux vivre l’open space

    Bruit, manque d’intimité, distractions, surveillance entre collègues… dans un «bureau paysager», l’essentiel est de gérer les nuisances et revoir ses idées reçues.

    Publié le 
    20 Janvier 2014
     par 
    Florence Schmidt

    1. Le bruit devient stimulant

    Aussi étonnant que cela puisse paraître, un bruit ambiant léger (environ 70 dB) augmente la performance et dope la créativité. Pensez-y avant de demander l’installation d’une moquette encore plus épaisse ou de panneaux isolants pour neutraliser le brouhaha général. Le calme permet de se focaliser sur une tâche précise, certes, mais il agit en défaveur de la pensée abstraite. Le bruit n’est donc pas bon ou mauvais. Il a une influence selon le type d’activités menées.

    2. Le désordre favorise la créativité

    Votre voisin et ses montagnes de dossiers vous agacent ? Eh bien, son fouillis n’est pas synonyme d’esprit brouillon au contraire, il favorise les pensées innovantes. Le fait de fouiller dans des documents entassés, par exemple, développe les associations d’idées. Alors apprenez à tolérer le désordre sur un bureau.

    3. Une déco personnalisée améliore la productivité

    Si les personnes travaillant dans l’open space participent à la décoration de leur place de travail, leur bien-être augmente et, du coup, leur productivité aussi. Personnaliser son poste permet en effet de marquer son territoire et de se rassurer. Une façon de contrer le manque de confidentialité et la présence – parfois intrusive – des autres. Alors, fermez les yeux sur les photos de familles et les gribouillages des enfants de votre collègue.

    4. La verdure diminue le stress

    La présence de plantes dans l’espace collectif donne de la vitalité et une impression de bien-être. Elles contribuent à restaurer l’attention des collaborateurs, diminuent le stress ainsi que les plaintes. Mais gare, si les végétaux sont laissés à l’abandon ou mourants, ces effets disparaissent. Des posters de lieux sauvages – ou des fenêtres donnant sur un espace naturellement vert – auront les mêmes résultats positifs.

    5. Un design rond contribue à la sérénité

    Des locaux ou du mobilier arrondis, plutôt que rectilignes et anguleux, produisent un climat calme et serein. Comme les courbes sont jugées plus belles esthétiquement, elles vont également améliorer la perception du lieu de travail.

    6. Un bon éclairage dynamise

    Autant que possible, il faut accueillir la lumière naturelle en ouvrant les stores. Pour rester concentré sur son poste de travail, il est préférable d’y placer une lampe de bureau, directe, avec ampoule. Elle fera émerger des idées créatives, contrairement à l’éclairage aux néons venant du plafond. La luminosité aide enfin à rester alerte, alors que son absence nuit au dynamisme.

    7. La douceur se transmet

    Un mobilier lisse et doux (tissus des fauteuils, matériaux des bureaux) favorise les attitudes conciliantes. A l’opposé, un équipement plus rugueux, des angles pointus et menaçants incitent à des relations sociales tendues. Si un siège moelleux rend son usager plus ouvert à la négociation, une assise plus dure augmente son inflexibilité. Ici, l’expression «arrondir les angles» relationnellement prend tout son sens.

     

    Pour plus de conseils

    Yves François – psychologue – et Jeremy Grivel – Dr en neurosciences – fondateurs d’axess (agence spécialisée dans les stratégies de changement de comportement en entreprise), www.axess-lab.ch

     

    A lire également
    A 85 ans, la doyenne de la Cour suprême américaine, est devenue l’incarnation de la lutte féministe et des droits civiques.
    O
    Fanfares, cours de baguettes magiques, lumières nocturnes: on VEUT y aller!
    O
    Chaque semaine, Sonia Arnal, la rédactrice en chef de Femina, croque dans son édito le quotidien, avec humour et ironie.
    O
    Voyage
    On vous présente tous nos spots préférés dans la merveilleuse capitale du «Hygge»!
    O
    En Suisse
    Rêver sous des baldaquins et se prendre pour Hermione (ou Daenerys, selon les goûts!).
    O
    En Suisse
    Marrons caramélisés, spätzlis sautés, chou rouge fondant, succulent gibier: c'est la pleine saison!
    O