voyage

    Budapest la gourmande

    Il n’y a pas que les bains à Budapest! Les spécialités culinaires de la capitale hongroise méritent aussi que l’on s’y attarde.

    Publié le 
    1 Novembre 2011
     par 
    Elodie Arnaud

    Onyx

    Une table étoilée

    Escale gastronomique dans le dernier-né de la célèbre maison Gerbeaud. Le restaurant Onyx est le deuxième établissement de la capitale hongroise à être gratifié d’une étoile par le Guide Michelin. Chic mais sans chichi dans l’assiette, où la cuisine hongroise revisitée (et allégée!) se veut créative. Tout cela dans un décor soigné mixant lui aussi traditions et tendances contemporaines. A noter: un très bon menu 3 plats à midi, pour une vingtaine de francs.
    Restaurant Onyx
    . Vörösmarty tér 7-8, tél. +36 (1) 429 90 23, . Ouvert du mardi au samedi. Réservation indispensable.

    Spoon

    Un souper au fil de l’eau

    Une péniche amarrée sur le Danube, face au château de Buda. Voilà le décor enchanteur de ce restaurant lounge… forcément un peu pris d’assaut par les étrangers séjournant dans les grands hôtels tout proches. On y goûte toutefois une cuisine hongroise et internationale plus que satisfaisante. Le meilleur moment pour s’y rendre? Le soir, quand le château se pare de son magnifique éclairage nocturne.
    Restaurant Spoon, Vigadó tér 3, tél +36 (1) 411 09 33. Ouvert tous les jours. Réservation conseillée.

    Grand marché central

    Un dîner sur le pouce

    Papilles et pupilles sont en éveil sous la halle métallique construite dans le style Eiffel. Au rez-de-chaussée: paprika, salamis, foies gras d’oie et les incontournables vins de Tokaj. Une petite faim? A l’étage, vous goûterez sur le pouce, des spécialités hongroises. Dépaysement garanti!
    Fővám tér. Ouvert tous les jours sauf le dimanche.

    Alexandra

    Un verre de vin dans un décor sublime

    L’immeuble qui abrite la librairie vinothèque fut le premier grand magasin ouvert à Budapest en 1911. Prenez l’escalator pour accéder au café et admirer les fresques du plafond signées Károly Lotz. C’est également lui qui a décoré de nombreux bâtiments publics hongrois, dont l’Opéra de Budapest. Imprégnés du grandiose de l’endroit, vous y dégusterez des vins hongrois servis au verre avant d’acheter vos crus préférés, en bouteille cette fois, dans la vinothèque du rez-de-chaussée.
    Andrássy út 39, tél. +36 (1) 484 80 00. Tous les jours de 10 h à 22 h.

    Centrál Kávéház

    Des pâtisseries traditionnelles

    Revivre la Budapest littéraire de la fin du XIXe siècle? L’élite intellectuelle et artistique se rencontrait alors au Centrál. Fermé à l’époque communiste, il a été rénové en 1999 dans son esprit d’origine. Vous y trouverez un alléchant comptoir de pâtisseries hongroises traditionnelles, dont la tarte Dobos (superposition de six fonds de tarte et de crème au beurre au chocolat).
    Centrál Kávéház, Károlyi Mihály utca 9, tél. +36 (1) 266 21 10. Tous les jours de 8 h à minuit.

    Táskarádió Eszpresszó

    Un cocktail très kitsch

    Ce café psychédélique séduira les nostalgiques des 70’s! On y va surtout pour boire un verre, mais les serveurs en habits de pionniers – version communiste des scouts – vous présenteront une carte de plats traditionnels (goulash, brassói), salades et sandwiches.
    Táskarádió Eszpresszó
    , Papnövelde utca 8, tél. +36 (1) 266 04 13, . Tous les jours de 9 h à minuit.

    Où dormir?

    Le Méridien

    Situé dans un immeuble classé ayant abrité les bureaux de la police hongroise, cet hôtel 5 étoiles est tout près de la principale rue commerçante et à quelques minutes à pied du Danube. Un établissement central mais au calme: les chambres donnent sur la place Erzsébet ou sur une rue piétonne.
    Le Méridien, Erzsébet Ter 9-10, tél. +36 (1) 429 55 00. Chambre double à partir de 160 fr. environ.

    Et on profite du séjour pour…

    • Côtoyer les étudiants dans les «Ruin Pubs», ces immeubles délabrés transformés en bars branchés.
    • Assister à un concert au Palais des arts (Mupa), inauguré en 2005, et en admirer l’architecture.
    • Goûter l’ambiance arty du «trou» (Gödör Klub). Les fondations du Théâtre national, finalement construit ailleurs, accueillent de nombreux concerts ou expos.
    • Prendre un bain dans l’un des thermes de la ville, et pourquoi pas à minuit, au son de la musique electro, lors d’une soirée Cinetrip des bains turcs de Rudas.
    • Flâner dans le marché du design WAMP à la découverte des jeunes talents hongrois.
    • Acheter une paire de Tisza, la basket soviétique remise au goût du jour et que les fashionistas hongroises s’arrachent.

    Y aller

    Vols quotidiens avec Swiss et EasyJet depuis Genève.

    A lire également
    Attention: après la lecture de cet article, vous allez vouloir réserver vos vacances illico presto!
    O
    Voici la formule pour trouver le vol au meilleur prix: réservez votre voyage au moins trois semaines à l'avance et...
    O
    Le froid, la neige… la météo nous donne envie de nous téléporter sous des cieux plus cléments. C’est le moment idéal pour booker nos futures vacances
    O