news loisirs

    Le premier long-métrage d'Emmanuelle Antille primé à Namur

    La réalisatrice lausannoise a dirigé Miou-Miou et Hanna Schygulla dans ce road-movie familial sensible.

    Publié le 
    10 Octobre 2012
     par 
    vfournier

     


    La vidéaste et plasticienne Emmanuelle Antille a reçu le week-end dernier le prix "Découverte" du Festival International du Film Francophone de Namur (le FIFF belge). La Lausannoise crée depuis plus de 20 ans, et ses installations ont été exposées aux quatre coins du monde. Ses court-métrages à la photographie magnifique ont déjà rencontré le succès du public, mais avec Avanti, elle passe dans la catégorie supérieure. Elle a en effet travaillé plus de 4 ans sur ce film avec des actrices magistrales dans les rôles principaux: Hanna Schygulla, Miou-Miou et la jeune Nina Meurisse, vue dans Mains Armées de Pierre Jolivet (avec Leïla Bekhti, Roschdy Zem et Marc Lavoine).


     


    Le film aborde avec beaucoup de finesse et d'élégance deux thèmes lourds: la maladie mentale et les relations parents-enfants. Hanna Schygulla joue Suzanne, une mère "hors-norme" dont on ne sait pas exactement de quoi elle souffre mais qui sort d'un séjour en hôpital psychiatrique. Sa fille Léa (Nina Meurisse) est à la fois effrayée et fascinée par le tempéramment maternelle et décide de lui offrir une parenthèse de liberté. Elles s'enfuient en voiture toutes les deux au moment où Suzanne doit retourner en institution. Le film devient un road movie familial à l'issue hasardeuse, donnant son sens au titre, avanti! et advienne que pourra.


     


    Présenté en avant-première au Zurich Film Festival, Avanti n'est pas encore programmé en Suisse. Regardez le trailer dans la galerie ci-dessus.

    A lire également
    chat père noël déguisement grognon fenêtre tristesse
    Notre nouveau mot d'ordre? L'anticipation. Et promis, s'y mettre dès aujourd'hui n'a que des avantages.
    O