Femina Logo

Pagode Shwedagon, Bagan, lac Inle, Rocher, d’Or, Hpa An… Autant de souvenirs que chacun garde en son cœur, autant de sites, de fêtes, de repas… de sourires ! Des cours de langue aussi. Pas facile le birman, mais certains voyageurs sauront très vite que des Romands sont passés par là. Jusqu’alors, les vendeurs de cartes postales, de vêtements ou du livre de Joseph Kessel « La vallée des rubis » nous accueillaient avec des mots-clés… « C’est moins cher que chez Leclerc ! » Ils diront désormais que « c’est moins cher qu’à la Migros ».

Le voyage en groupe peut toujours réserver des surprises. Elles sont souvent agréables, parfois plus… surprenantes. Le voyage des lecteurs Femina en Birmanie - organisé par Lets Travel du 1er au 15 octobre dernier – relève sans doute de l’exception, peut-être parce que tout le monde avait la même soif de partager la découverte.

Une programmation peut ouvrir les portes d’un pays, d’une histoire. Mais il faut un guide qui sache cuisiner autre chose qu’une bonne recette. Le nôtre s’appelle Yar Zar et il a apporté comme une touche de magie tout au long du voyage. Le groupe n’a pas seulement joué le jeu, il est réellement devenu acteur des scènes de la vie birmane. Pas si grave le bus en perdition dominicale sur le bord de la chaussée. Rigolo l’accès au Rocher d’Or en camion sous la pluie, oublié le sol devenu patinoire dans le brouillard, sans parler des pluies qui ont empêché les montgolfières de prendre l’air au-dessus de Bagan. Un verre de vin blanc birman, une bière locale et c’était reparti.

Alors, oui, nous nous souviendrons de la visite des pagodes, mais peut-être surtout de l’endroit où y déposer les fleurs parce qu’il correspond exactement au jour - lundi, mardi… - de notre naissance. Yar Zar a apporté cette touche inoubliable.

Nous nous rappellerons les courses de bateaux lors du Festival du lac Inle avec, presque en face de nous, Htin Kiaw, le président du Myanmar, qui remet les coupes aux équipages vainqueurs. Sur ce même lac Inle, le rêve, avec un repas gastronomique sur l’eau, spécialement pour nous. La découverte aussi, avant de rejoindre Yangon, du pays Karen avec la rando sur le Mont Zwekabin.

Dans la mémoire, il ne sera pas facile de se rappeler le nom de Shwethalayaung, seulement du bouddha couché de 55 mètres. Pas non plus des millions de chauve-souris qui ont attendu la nuit pour sortir de la grotte alors que nous étions juste en face, sur la rivière Than Lwin.

Mais nous n’oublierons pas le restaurant House of Memories à Yangon. Pas seulement pour l’ambiance coloniale du lieu pour un dernier repas en Birmanie. C’est dans cette maison que le général Aung San, le père d’Aung San Suu Kyi, a écrit la déclaration d’indépendance de la Birmanie.

1 / 7

DR

2 / 7

DR

3 / 7

DR

4 / 7

DR

5 / 7

DR

6 / 7

DR

7 / 7

DR

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

Femina.ch est l’unique média numérique entièrement dédié aux Romandes, un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes, pour accompagner et informer les femmes au quotidien!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.