Femina Logo

voyage

Sarah Marquis, nominée «Aventurière de l’année»

Votez chaque jour pour Sarah Marquis

L’élection de l’Aventurier de l’année du National Geographic se joue sur internet. Jusqu’au 31 janvier 2014, tout internaute peut donner sa voix chaque jour à son favori. Le vainqueur sera connu en février.

Pour voter:

http://adventure.nationalgeographic.com/adventure/adventurers-of-the-year/2014/vote/

Etre nominé au titre «Aventurier de l’année» par le National Geographic, c’est entrer dans le Panthéon de l’extrême. Mais pas n’importe quel extrême, puisque les dix sélectionnés doivent avoir accompli une réalisation «extraordinaire dans l’exploration, la conservation, l’humanitaire ou les sports d’aventure». Qui a oublié Félix Baumgartner, le sauteur de l’espace?

Le long parcours de notre marcheuse nationale entre Sibérie et Australie, sa traversée des steppes mongoles, ses kilomètres de Gobi, sa descente du Mékong et sa solitude du bush ont parlé aux experts du National Geographic. Laréaction de Sarah? «Emue! J’aime les magazines géographiques: pour moi, ils gardent vivant l’esprit de l’aventure.» Et de raconter comment elle se les payait quand elle était petite: «Je me faisais de l’argent en ramassant les limaces du jardin de mes parents. Pour cent limaces, je touchais 1 fr. Avec six cents limaces, j’avais ma revue...» Aussi, la marcheuse se dit «heureuse» de cette reconnaissance. Pour elle, et «pour tous ceux qui me suivent depuis des années et des années.»

International, le processus d’élection se déroule sur internet et durera jusqu’à la fin janvier (voir encadré ci-contre). D’ici là, Sarah continue sa vie trépidante entre la rédaction de son livre (dont la parution chez Michel Lafon est annoncée pour le printemps), des conférences aux quatre coins du pays et des centaines de kilomètres par jour dans sa… voiture à gaz. Et sinon, elle rêve déjà de nouvelles aventures.

Sa boisson

«Le thé à la sauge. C’est bon pour tout, anti-infectieux, antibactérien. Mais comme la sauge a un effet puissant, mieux vaut ne pas en abuser. En expédition, je buvais aussi beaucoup de thym, que je cueillais sur mon chemin.»

Son plaisir retrouvé

«Je me réjouis de pouvoir me balader à nouveau à raquettes. J’aime marcher dans la neige, toute seule bien sûr.»

Son rituel

«Un feu, le soir. Je ne loue jamais un appartement sans cheminée (ni sans baignoire, d’ailleurs). Je n’ai pas la télévision: je regarde les flammes.»

Son oiseau fétiche

«La huppe fasciée. Gamine, j’avais reçu une encyclopédie sur les oiseaux et, sur la couverture, il y avait cet oiseau coloré. Je l’ai beaucoup et vainement cherché dans le Jura, et l’ai finalement trouvé en Mongolie, en Chine et en Thaïlande.»

Son animal

«Le léopard des neiges. Cette photo a été prise par des scientifiques dans le désert de Gobi.»

1 / 5

Sa boisson: le thé à la sauge.

© istockphoto.com
2 / 5

Son plaisir retrouvé: J’aime marcher dans la neige, toute seule bien sûr.

© istockphoto.com
3 / 5

Son rituel: un feu, le soir.

© istockphoto.com
4 / 5

Son oiseau fétiche: la huppe fasciée.

© istockphoto.com
5 / 5

Son animal: le léopard des neiges.

© Snow Leopard Trust

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.