Femina Logo

Auteures coups de cœurs

Sélection livres: 12 nouveaux romans à emporter partout cet été

Selection livres 12 nouveaux romans a emporter partout cet ete

Romans sur l'amour, l'amitié, la sororité ou la résilience... Faites le plein de bonnes lectures avant le départ des grandes vacances!

© Getty Images

Jamais je ne t’oublierai, de Marjolaine Solaro (Ed. Fayard)

Que les personnes ayant jamais pris le train sans s'imaginer le destin de la personne dans le siège d'à-côté lèvent la main! C’est un peu ce qu’on pense retrouver entre les lignes du roman de la maman blogueuse Marjolaine Solaro. Alors que Guillaume vient de perdre subitement sa mère et que sa femme est sur le point d'accoucher pour la troisième fois, il monte dans le train pour retrouver sa famille, juste après l’enterrement. Il n’aspire qu’à une chose: dormir pour arrêter de penser. Également à bord du TGV, Diane, une journaliste, part en Bretagne pour réaliser un reportage et surtout pour s’éloigner de son couple, mal au point. Pour elle, ce voyage est une bouffée d’oxygène. Les regards des protagonistes se croisent: ils en sont certains, ils se sont déjà rencontrés. Mais où et quand?

Deux petites bourgeoises, de Colombe Schneck (Ed. Stock)

«Les bourgeois sont malheureux et c’est leur faute. Ils sont là, à geindre avec leurs problèmes de riches, leurs dépressions, leurs régimes, les travaux dans leur appartement, la poussière, leurs domestiques, la queue aux télésièges.» Deux petites bourgeoises est une dédicace aux amies d’enfance et une fable drôle et amère sur la bourgeoisie, l’amitié, la mort. C’est l’histoire d’Esther et d’Héloïse, deux filles à papa qui, au fil des pages, affrontent ensemble les épreuves de la vie. Mariages, enfants, divorces, histoires d’amour… Le quotidien des amies se déroule en miroir, jusqu’au jour où la maladie frappe l’une d'elles. La bourgeoise punie? La mort n’épargne pas les petites filles nées avec des cuillères en argent. Colombe Schneck déconstruit ainsi le regard stéréotypé que l'on peut poser sur la bourgeoisie. Parfois cruelle, tout comme l’existence.

Trois, de Valérie Perrin (Ed. Albin Michel)

Les précédents romans de Valérie Perrin, Les Oubliés du dimanche et Changer l’eau des fleurs, ont connu des succès mondiaux, totalisant plus de deux millions d’exemplaires traduits dans une trentaine de pays.

Le synopsis de Trois? L’histoire se déroule en 1986. Trois enfants se rencontrent en dernière année du primaire. Adrien, Etienne et Nina deviennent rapidement fusionnels et se font une promesse, celle de quitter leur province pour vivre à Paris et ne jamais se séparer. En 2017, Virginie, une journaliste au passé trouble, couvre la découverte d’une voiture retrouvée au fond d’un lac du village où le trio d’amis à grandi. Au fil de l’intrigue, elle révèle les liens qui unissent cet épave aux trois amis d’enfance. Connue pour décrire avec profondeur les choses de la vie, l'auteure nous pousse à nous interroger sur le temps qui passe.

Les jours heureux, d’Adélaïde de Clermont-Tonnerre (Ed. Grasset)

Après avoir fait carton plein en 2016 avec Le Dernier des nôtres, Grand prix du roman de l’Académie française, Adélaïde de Clermont-Tonnerre est de retour avec Les jours heureux. Dans ce roman fictionnel, on suit l’histoire d’Edouard Vian et de Laure Brankovic, le couple le plus terrible et les plus célèbre du cinéma français, racontée par leur fils Oscar. Ce dernier les a vues s’aimer, se disputer, puis finalement divorcer. Pour se protéger de leur panache excessif et de leur folie, Oscar va tenir à bonne distance ses parents, jusqu'au jour où, il apprend que sa mère est condamnée. Pourtant ce fils va tout faire pour réconcilier ses parents: et si cela sauvait sa mère? Le hic: Edouard Vian se pavane avec Natalia, une jeune franco-russe, influenceuse dans la mode. Une femme beaucoup plus complexe qu’il imagine.

Anatomie d’un mariage, de Victoria Reeves (Ed. Stock)

À la façon de Richard Yates dans Les Noces Rebelles, Virginia Reeves explore dans ce livre les thématiques du mariage, du désir et de l’ambition. Anatomie d’un mariage conte le rêve d’Edmund Malinowski, 36 ans, jeune psychiatre comportementaliste charismatique qui vient de prendre la direction d’un établissement psychiatrique dans les montagnes somptueuses du Montana. À l’instar du duo cinématographique Leonardo DiCaprio-Kate Winslet, Edmund délaisse sa femme, Laura, au profit de son travail (en général) et d’une patiente dénommée Penelope (en particulier). Pourtant, il lui avait promis qu’en s’installant là, le couple formerait une famille. Implacablement, elle n’y croit plus. Un roman aussi dépaysant que captivant.

La Datcha, d’Agnès Martin-Lugand (Ed. Michel Lafon)

Après Nos Résiliences, Agnès Martin-Lugand, classée dans le top 10 du Figaro des romanciers français les plus lus, publie La Datcha. Dans ce nouvel ouvrage, l’auteure à succès nous emporte dans le Luberon, au cœur d’un hôtel tenu par Macha et Jo. Un couple exceptionnel, qui accueille Hermine, jeune femme abandonnée par sa mère et perdue. Un roman très touchant, rempli de nostalgie, d'espoir et d'amour, qui nous immerge dans un paysage ensoleillé, décrit avec tant de précision qu'on en ressort un peu déboussolé, comme fraîchement revenu de vacances. On croirait encore entendre le chant des cigales…

Haute Saison, d’Adèle Bréau (Ed. JC Lattès)

S’il fallait n'emporter qu'un seul livre à dévorer dans un bain de soleil, ce serait probablement celui-ci. Haute Saison nous plonge dans une atmosphère de villégiature, puisque son histoire se déroule dans un club de vacances de la côte basque, plus précisément à Anglet. Au cœur de l’été, comme chaque semaine, Germain accueille les nouveaux arrivants. Chantal et ses petits-enfants, Matthias le papa solo ou Fanny et sa tribu, vont tous plonger dans le grand bain de la cohabitation en club. Dans leur quête de repos estival, les personnages seront également confrontés à des interrogations légères comme existentielles: à quelle heure faut-il se lever pour obtenir un transat devant la piscine ou peut-on réparer ce qui a été brisé? Un roman solaire sur l'amitié et la rédemption.

Le jour où ma mère m’a tout raconté, de Philippa Motte, (Ed. Stock)

Formatrice et consultante spécialisée dans les thématiques de la santé mentale et du handicap psychique au travail, Philippa Motte est passionnée d’écriture. Le jour où ma mère m’a tout raconté est son premier roman. Il fait le portrait de Lili, malheureuse et en lutte contre une existence qui la brise. Elle va pourtant devoir pousser les grilles d’un hôpital psychiatrique, car son mari, le brillant Hector, dit que c’est la seule solution. Lili va voir sa vie basculer, même si elle peut compter sur des rencontres étonnantes. Puis, il y a aussi les pages de son journal intime, qui la ramènent à ses secrets, à ses douleurs et à son village natal de Corse.

Héroïnes, de Sarah-Jane Stratford (Ed. Le Cercle Belfond)

Voilà un roman qui fait souffler un vent de liberté et de sororité sur une période méconnue de l'Histoire. Alors que la Peur rouge et son anticommunisme s’abat sur les États-Unis dans les années 1950, Phoebe Adler, talentueuse scénariste, est bannie de Hollywood pour ses supposés penchants communistes. Face à la menace d’un procès, la jeune héroïne se retrouve forcée d’abandonner sa sœur malade et d’émigrer de l’autre côté de l’Atlantique. Dans un Londres post Seconde guerre mondiale, Phoebe, chanceuse, va rencontrer Hannah Wolfson, une productrice américaine, elle-même victime de dénonciations. Côte à côte, les deux femmes font le vœu de prendre leur revanche sur le maccarthysme et sur le sexisme qui règne dans les studios de cinéma. Mais la chasse aux sorcières ne semble pas connaître de frontières…

Saturne, de Sarah Chiche (Ed. Seuil)

Après avoir abordé la thématique de l'hérédité maternelle dans Les enténébrés (Ed. Seuil), l’écrivaine, psychologue clinicienne et psychanalyste aborde le deuil paternel dans Saturne. En compétition pour le Prix du Livre Inter qui sera attribué début juin 2021, Sarah Chiche a déclaré sur France Inter: «On ne fait pas son deuil: on fait avec le deuil, on est fait par le deuil.» L’histoire de son roman? Médecin juif ayant quitté l'Algérie lors de son indépendance, Harry décède en 1977, à l'âge de 34 ans. En 2019, sa fille rencontre quelqu'un qui l'a connue petite et esquisse le portrait de ce père disparu. En parallèle, l'auteure raconte ses jeunes années marquées par la mort de son propre père et la dépression qu'elle a ensuite traversée, puis surmontée, notamment grâce à l’écriture.

Le goût de nos mères, de Eva Bettan (Ed. Stock)

Comme pour conserver le temps qui passe, la journaliste française a voulu garder «le goût des mères». À sa demande, personnalités (Amin Maalouf, Valérie Zenatti, Laure Adler...) et inconnus se sont plongés dans leurs souvenirs gustatifs ou dans les vieux cahiers de recettes transmis par leurs mères. Et quand, par stupéfaction, une personne se rend compte qu’il ou elle n’a pas gardé ses recettes de famille, Eva Bettan enrichit leur héritage culinaire par une recette réinventée. On garde précieusement cette idée de lecture dans ces temps de pandémie, où la famille est l'une des plus belles valeurs refuges. Un petit pot-au-feu, quelqu’un?

Les possibles, de Virginie Grimaldi (Ed. Fayard)

Comment ne pas conclure ces idées de lectures estivales par le nouveau roman de Virginie Grimaldi qui, sorti le 12 mai 2021, vit déjà une success story. Les possibles nous plonge dans le quotidien désorganisé de Juliane après que son père fantasque, victime d’un incendie dans sa maison, vient s’installer chez elle. Pas banal, Jean claque sa retraite au téléachat, se passe du hard rock à fond, perd ses affaires et cherche son chemin. Celle qui n’aime pas les surprises va devoir se résoudre à la réalité: son père déraille. Peu à peu, elle va apprendre à découvrir l’homme sous la casquette du père, ses faiblesses comme ses rêves. Avec humour et tendresse, Virginie Grimaldi dépeint une belle histoire de transmission et de résilience.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Juliane vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E69: Comment reconnaître et gérer les troubles anxieux

Dans vos écouteurs

E68: Comment ajouter plus de fibres à notre alimentation

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina

Merci de votre inscription

Ups, l'inscription n'a pas fonctionné