Femina Logo

Mode

Prince: sa collection de souliers sublimée dans une exposition

Prince sa collection de souliers sublimee dans une exposition

Le Prince de Minneapolis était aussi une bête de mode, preuve par l'exposition The Beautiful Collection: Prince’s Custom Shoes qui court jusqu'au 15 janvier 2022.

© Kevin Mazur - The Prince Estate

Si les boots de Nancy Sinatra sont faites pour marcher, celles de Prince étaient faites pour la scène. Signatures de son style unique, ses bottines à talonnettes ne le quittaient jamais, qu’il soit d’humeur baroque dans ses chemises à jabots et vêtu intégralement en dentelles, ou d’humeur plus funk dans ses accoutrements extrêmes, les chaînes lui camouflant le visage – et sa fine moustache! – sous une casquette en cuir rouge. Ses nombreux fans ont désormais une raison supplémentaire de partir aux Etats-Unis sur les traces du musicien, puisque Paisley Park – ses anciens studios situés à Minneapolis (Minnesota), reconvertis en musée – célèbre son héritage artistique avec une nouvelle exposition baptisée The Beautiful Collection: Prince’s Custom Shoes. Plus de 300 paires de ses célèbres boots, toutes fabriquées sur mesure, y sont exposées sous toutes les coutures.

En témoigne la sortie à titre posthume de l’album inédit Welcome 2 America en juillet 2021, l’artiste décédé le 21 avril 2016 à 57 ans laisse derrière lui une œuvre prolifique qui n’a pas fini de nous surprendre.

Autant à l’aise à composer dans un studio feutré que sur scène, Prince était un artiste magistral. Et du haut de son 1 mètre 57, rien ne l’a empêché de devenir un géant de la pop. Certes, ses talonnettes l’augmentaient de quelques centimètres, mais de cette coquetterie stylistique ne s’est jamais dégagé un complexe par rapport à sa petite taille. En tout cas pas lorsqu’il ensorcelait son public. Au contraire, ses chaussures soulignaient sa férocité et devaient résister à toute acrobatie scénique. Dans l’expo, les cordonniers qui ont créé les modèles se remémorent la danse, les grands écarts et les sauts de piano que les chaussures devaient supporter.

Modèles iconiques

Bête de scène incontestable, Prince n’en était pas moins une bête de mode. «Il a continuellement repoussé les limites de la mode, de la musique et de la culture en général», déclare Mitch Maguire, directeur de Paisley Park et conservateur de l’exposition. «Sa vaste et incroyable collection de chaussures n’est qu’un exemple de son expression artistique, de sa personnalité et de son impact durable sur la mode. Cette exposition dévoile le drame, le goût et la complexité de Prince.»

Ses fans seront ravis de découvrir les iconiques bottines bleues peintes à la main avec des nuages blancs qu’il portait dans le clip de Raspberry Beret (1985), la paire de perles bleues portée lors de la 57e cérémonie des Oscars où il se voyait récompensé du prix de la meilleure musique originale pour Purple Rain (1984), ou encore les bottes à talons en tissu Versace, marque italienne à l’écusson médusé avec laquelle il adorait collaborer.

Queer avant l’heure, Prince affichait une sensibilité unique en matière de mode, qui s’inspirait à la fois du masculin et du féminin. En défiant les normes conventionnelles, il incitait à repenser la façon de s’habiller tout en repoussant les limites en permanence. Ses chaussures laissent une empreinte unique et une certaine idée de l’avant-garde sur la planète pop.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Alexandre vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E63: Comment mieux vivre la ménopause

Dans vos écouteurs

E62: Comment apprendre la pleine conscience aux enfants

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina

Merci de votre inscription

Ups, l'inscription n'a pas fonctionné