Femina Logo

Récit: La prison comme coloc

Une écrivaine qui vole et se fait prendre, ce n’est pas commun. Mais Goliarda Sapienza est tout sauf ordinaire. Sicilienne, auteure d’un superbe roman, L’art de la joie, hélas publié après sa mort (Ed. Vivian Hamy), elle cherche alors – on est 1980 – une issue à sa désespérance. La prison lui révèle un art de vivre communautaire, décape ses convictions de féministe très à gauche et lui offre des amitiés improbables: des toxicos, une gitane, une rebelle, une prostituée… A l’intérieur de ces murs pourtant peu recommandables, Goliarda renaît.

L’Université de Rebibbia, de Goliarda Sapienza, Ed. Le Tripode, 221 p.

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.