Femina Logo

ça donne faim...

Réouverture des restaurants: les adresses préférées de la rédaction

Reouverture restaurants adresses preferees redaction 2

Burgers, pizzas, tartares, salades, tapas... On veut aller partout!

© Jay Wennington / Unsplash

Malgré cette excellente nouvelle, la prudence reste évidemment de mise: les tablées seront limitées à 4 personnes, chaque client devra laisser ses coordonnées, garder son masque pour se déplacer (à l'extérieur et à l'intérieur) et sera uniquement servi à table.

Auberge de la gare, Grandvaux (VD), par Julien Pidoux, journaliste

Nous sommes en plein Lavaux, alors forcément, la première chose que l’on regarde ici, c’est la vue. Mais il vaut la peine de détourner un instant le regard et jeter un œil sur la carte de l’auberge, reprise il y a quelques années par Philippe (aux fourneaux) et Raymonde (à l’accueil). Une petite carte, mais qui donne l’eau à la bouche. On a goûté les incontournables filets de perches (du lac ou d’élevage, c’est toujours précisé), le tataki de bœuf (un classique de la maison, toujours accompagné d’une sauce fraîche et surprenante), les asperges (de Vuillerens s’il vous plaît), mais il nous reste encore quelques autres tentations à déguster dans ce petit havre chaleureux. En regardant le lac, ou sa moitié, dans le blanc des yeux. A défaut, les adorables poules - une marotte de monsieur - sont parmi les plus belles de la région.

L’Auberge de la gare, rue de la Gare 1, 1091 Grandvaux

© Page Facebook de l'Auberge de la Gare

Le Galion, Cheseaux-sur-Lausanne (VD), par Ellen De Meester, journaliste web

Si la pluie ne m’a pas empêchée de m’installer sur la jolie terrasse, durant le mois de mai, j’ai hâte de retrouver la salle, bien au chaud, en attendant que l’été se décide enfin à débarquer! Car je peux vous assurer, sans hésiter, que les burgers du Galion font partie des meilleurs de Lausanne; sans parler de leurs frites qui me ramènent à Anvers en une fraction de seconde. (Que les végétariens se rassurent, toutefois: le burger végé est excellent, aussi!) En cas de petite faim, les tapas valent largement le détour: je vous conseille la focaccia et tapenade maison ou encore le guacamole.

Le Galion, Hôtel, Restaurant & Pub, Route de Genève 1, 1033 Cheseaux-sur-Lausanne

Eat Me, à Genève et à Lausanne, Ellen De Meester, journaliste web

Le concept de ce restaurant est original et parfaitement adapté aux personnes qui hésitent toujours entre deux options, lorsqu'elles parcourent le menu: les plats, inspirés de spécialités internationales, sont assez petits, ce qui nous permet d'en commander plusieurs, et de réaliser un véritable tour du monde, en un seul repas! La salle est cosy, moderne, décorée avec goût, et offre une évasion totale. Le choix des mets et des boissons est large, empreint d'exotisme, et nous surprend à tous les coups, même quand on a l'impression de la connaître par cœur. Personnellement, je choisis toujours quatre plats au hasard, histoire d'être vraiment surprise: je n'ai jamais été déçue!

Eat me, Genève (Rue Zurlinden 6) et Lausanne (Rue Pépinet 3)

© Page Facebook Eat me

La collégiale à Neuchâtel (NE), par Caroline Oberkampff-Imsand, responsable photo

Situé en contrebas de la colline du Château à Neuchâtel, le restaurant la Collégiale propose une carte inventive et gourmande. La recette est simple et efficace: tartares ou burgers. Que les végétariens se rassurent, ils pourront également régaler leur palais! Les produits sont élaborés sur place et bénéficient du label «fait maison» de la FRC et Gastro Suisse. Je vous conseille vivement le tartare de dorade-framboise-coriandre servi avec son beurre salé à la fleur séchée et ses petits pains croustillants. Un pur délice!

Que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur, vous ne serez pas dérangés par le brouhaha de la ville, idéal pour une sortie en amoureux. L’ascension se mérite mais vos efforts seront largement récompensés par l’irrésistible carte des douceurs. La terrasse offre une très jolie vue sur la bâtisse du XII siècle et sur les toits de la vieille ville de Neuchâtel. Dolce Vita garanti!

Café de la Collégiale, Rue de la Collégiale 10a, Neuchâtel

© Page Facebook Café de La Collégiale

Il Ghiotto, au cœur de la cité, Lausanne (VD), par Valérie Fournier, cheffe beauté

Ce petit restaurant a régalé ses fidèles clients durant les semaines de fermeture avec des pâtes fraîches à l’emporter concoctées avec amour. Mais les déguster sur place est quand même bien plus confortable. La petite terrasse installée sur la pittoresque rue Cité Devant, à deux pas de la cathédrale, n’a que quelques tables, à peu moins qu’à l’intérieur. Un endroit confidentiel avec une carte de plats traditionnels italiens limités mais aux ingrédients de choix, dont la patronne vous parle avec passion et gourmandise. Elle en fera de même pour les vins, histoire de parfaire le voyage gustatif dans le plus beau pays du monde!

Il Ghiotto, rue Cité-Devant 6, Lausanne

L’Envie, à Morges (VD), par Kalina Anguelova, journaliste web

Au cœur de la vieille ville de Morges se niche un petit restaurant cosy et intimiste, au nom qui ne peut qu’inciter la réservation: L’Envie. Des entrées originales (crème brûlée au chorizo et au parmesan, carpaccio de bœuf, pulpe de citron vert, roquette…), aux plats plus classiques (filet de bœuf rassis beurre Café de Paris, filets de perches meunières…), la cuisine est sincère et raffinée, accompagnée d’une cave très fournie.

Normal, puisque la fondatrice des lieux, la Bretonne Célia Russo, est sommelière diplômée. D’Australie en Argentine, en passant par l’Afrique du Sud, cette passionnée de viticulture a parcouru le monde pour exercer son métier dans de nombreux restaurants étoilés, à l’image du triplement étoilés Michelin La Vague d’Or à Saint-Tropez où elle y fait ses armes durant 3 ans. La carte des mets se réinvente régulièrement. Tout comme celle des vins d’ailleurs qui compte quelque 120 appellations d’ici et d’ailleurs. A midi, l’établissement propose même un menu du jour. Qu’il s’agisse d’un moment de détente ou d’un repas d’affaires, cet établissement de la Grand-Rue - aujourd’hui géré par la jeune sœur de la cheffe sommelière -, comble toutes les envies.

L’Envie, Grand-Rue 18, 1110 Morges

© Page Facebook de L'Envie

Restaurant Bistrottino, à Morat (FR), par Nicolas Poinsot, journaliste

Cucina Italiana: le ton est donné. Dans cet établissement parmi les plus cotés de la vieille ville de Morat, on parle, on vit, on respire et on se régale cuisine italienne. La vraie. D’ailleurs, toute la carte n’offre que des plats typiques et des ingrédients soigneusement sélectionnés. Même les incontournables pizzas cuites au four à bois bénéficient de cette approche traditionnelle et de qualité. Les papilles sentent aussitôt la différence. Mozzarellas et fromages du terroir, pâtes fraîches sous toutes les formes, jambons parfumés, vins de caractère, planchettes appétissantes… Cerise sur le bistrot, des glaces, elles aussi italiennes, guettent les gourmands au moment du dessert, le restaurant disposant d’un glacier ouvert durant les beaux jours. Que l’on y vienne par hasard ou par habitude, l’adresse ne laisse jamais repartir indifférent. Attention, la réservation est quand même fortement conseillée.

Bistrottino, Hauptgasse 51, 3280 Morat

© Page Facebook Bistrottino

Restaurant Le Dix Vins, à Carouge (GE) par Fabienne Rosset, journaliste

A Carouge, il y a l’embarras du choix en matière de restaurants. Mais s’il y en a un qui est incontournable, ou en tous les cas qui a ma préférence depuis des lustres, c’est Le Dix Vins. D’entrée, le lieu charme par sa déco constituée d’anciennes plaques métalliques publicitaires chinées appliquées sur tous les murs de l’établissement comme autant de souvenirs. Ensuite, il y a l’accueil, toujours chaleureux avec un mot pour chaque convive qui passe la porte. Et la carte, évidemment, avec ses incontournables “bœuf purée carottes” ou son tartare de bœuf au poivre coupé au couteau, à tomber, entre autres délices (le pain à l’ail tout chaud à partager en mise en bouche est un must). Et pour couronner le tout, si on a encore une place, le mille-feuille aux fraises en kit à construire soi-même. La carte des vins offre une belle place aux vins genevois avec de jolies découvertes. L’endroit est prisé, il faut donc penser à réserver.

Le Dix Vins, rue Jacques-Dalpin 19 bis, 1227 Carouge

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

La Rédaction vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E69: Comment reconnaître et gérer les troubles anxieux

Dans vos écouteurs

E68: Comment ajouter plus de fibres à notre alimentation

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina

Merci de votre inscription

Ups, l'inscription n'a pas fonctionné