Femina Logo

success story

Pauline Laigneau et sa marque de bijoux s'installent en Suisse

Pauline laigneau bijoux marque sinstalle en Suisse

Entrepreneure, podcasteuse et formatrice, Pauline Laigneau vit au fil de ses passions.

© LINE BRUSEGAN

«Ce qui me plait dans la joaillerie, c’est l’émotion de nos clients: peu d’objets s'entourent d'une telle symbolique et on les garde souvent pour toujours!» Lorsque Pauline Laigneau, 38 ans, évoque les bijoux, quelque chose s'anime dans sa voix. Installée en Suisse depuis peu, la créatrice de Gemmyo vient en effet d'ouvrir les portes de sa première boutique helvétique, dans la Cité de Calvin. Cette marque de joaillerie française, lancée en 2012 et née d'une passion instinctive pour les pierres précieuses, se distingue par la douceur de ses créations, dont chacune semble conter une histoire bien à elle. Et depuis le 31 mars 2022, elle a élu domicile à la place du Bourg-de-Fourg, au cœur de la vieille ville genevoise: «Pour les joailliers, il s’agit de la capitale de référence, précise Pauline Laigneau. Alors que nous avons déjà deux boutiques à Paris, la présence de Gemmyo à Genève est pour moi la preuve que la marque est entrée dans la cour des grands.» Une nouvelle adresse chic pour les amoureux-ses de belles pierres, qui proposera également des ateliers «Tea & Jewellery».

Quelques semaines avant l'ouverture, nous avons ainsi posé quelques questions à la fondatrice elle-même, dont la philosophie professionnelle est aussi inspirante que sa success story.

Egalement podcasteuse à succès (son émission éponyme dédiée aux entrepreneur-e-s reçoit plus de 450 000 écoutes par mois) et fondatrice de la plateforme de formation Demian, Pauline Laigneau semble vivre au fil de ses coups de cœur, avec spontanéité et passion. C'est d'ailleurs de cette manière que son destin l'a guidée vers la Suisse, alors qu'elle ne se prédestinait pas vraiment à y poser ses valises: «J’ai ressenti un véritable coup de foudre géographique en découvrant ce pays, raconte-t-elle. Je vivais à Paris depuis longtemps et j’étais allée rendre visite à une amie habitant à Zurich. Elle m’a proposé d’aller voir le Lac des quatre Cantons, et je suis tombée amoureuse de ce lieu. Je me disais que c’était le plus bel endroit de la Terre, que je voulais absolument vivre ici. Mon mari m’a prise pour une folle, mais quatre ans plus tard, en 2021, on a fini par le faire, on a emménagé en Suisse, vers le lac de Lucerne.» Dans ce cadre enchanteur, la jeune entrepreneure poursuit donc ses diverses activités et, chaque matin, ouvre ses rideaux sur «la vue dont elle rêvait».

La force de la spontanéité

Balzac ne disait-il pas que le hasard est le plus grand romancier du monde? Cet adage semble particulièrement vrai pour l'entrepreneure française, lorsqu'elle revient sur la création de Gemmyo: «S’il s’agit d’une passion aujourd’hui, je suis tombée dans le secteur joaillier par un pur hasard! Il s’agit d’un domaine mystérieux et fabuleux, j’ai réalisé au fil des années qu’il y avait une infinité de choses à apprendre et à explorer. Je continue à découvrir de nouvelles techniques et j’ai une forte affinité pour les pierres.» C’est d’ailleurs le terme «gemmologie», l’amour des pierres, qui a donné son nom à la marque: «J’adore découvrir cet aspect-là, car il possède un côté aventurier, précise Pauline Laigneau.

Les pierres nous font voyager et c’est incroyable de se dire que c’est la Terre qui a créé ces objets d’une brillance et d’une solidité folles.»

En entendant ces récits, on ne peut s'empêcher de se demander comment Pauline Laigneau sait quel est «le bon chemin». Le courage de se lancer spontanément à la poursuite de ses rêves lui vient-il de manière instinctive? «Je ne pense pas qu’il existe de “bon chemin”, répond-elle. Les gens se focalisent sur LA bonne voie à emprunter, mais à mon sens il en existe des milliers! C’est le processus qui fera en sorte que la route choisie en vaille la peine. Il vaut mieux arrêter de se poser trop de questions sur ce fameux bon choix, et se contenter de se lancer à 100%. C’est ça qui en fera le bon chemin pour nous.»

En effet, on reconnaît bien cette philosophie lorsque l'entrepreneure nous raconte ses changements de trajectoire, sans lesquels elle ne serait pas arrivée où elle est aujourd'hui: «Quand j’étais plus jeune, je me destinais à être prof. Mais lorsque j’ai passé les diplômes, j’ai décidé que ce métier ne me convenait finalement pas. J’ai toutefois conservé l’envie de transmettre, de partager. C’est la raison principale pour laquelle j’ai créé le podcast. Je vivais également un moment difficile chez Gemmyo - cela arrive souvent dans la vie d’entrepreneure - et j’avais besoin d’air, de m’intéresser à autre chose, de découvrir d’autres personnes. J’ai commencé à écouter des podcasts anglophones et me suis rendu compte qu’il n’en existait pas encore en français. Alors je me suis dit qu’il fallait en créer un.» Résultat: en deux semaines, Pauline Laigneau avait acheté tout le matériel et enregistré le premier épisode. «Ma force réside dans la spontanéité et la discipline, résume-t-elle. Je me suis dit que j’arrêterais le jour où j’en aurais marre, mais pour l'instant, au bout de presque 200 épisodes, je continue à apprendre tellement de choses!»

En entendant un tel discours, on ne retient qu'un seul message: une invitation à foncer prestement vers les rêves qui nous habitent.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Ellen vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E87: Comment apaiser l'éco-anxiété

Dans vos écouteurs

E86: Comment mieux communiquer ses désirs, en couple

Notre Mission

À la recherche d'un nouveau souffle pour votre allure ou votre maison? Toutes les tendances mode, beauté, déco pour inspirer votre quotidien!

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina

Merci de votre inscription

Ups, l'inscription n'a pas fonctionné