Femina Logo

décryptage

Look d’été: quand Gstaad sublime la mode

Reconnaissable à ses sommets enneigés, Gstaad abrite des chalets traditionnels et d’autres, plus majestueux, imaginés par des architectes de renom. Situé dans la commune de Saanen, le lieu bénéficie d’une renommée mondiale. Il faut dire que la station de ski huppée regorge de paysages féeriques, où il fait bon s’évader toute l’année. Tournois de tennis, de beach-volley et bientôt de polo, lui valent une attention toute particulière. Robes pailletées, shorts de cyclistes, escarpins à semelle rouge… Il n’y a qu’à Gstaad que se croisent silhouettes de randonneur et looks de tapis rouge. Une combinaison de styles qui rappelle les défilés printemps-été 2021, où les maisons comme Celine, Balmain, Chanel ou Valentino ont fait défiler des silhouettes à l’élégance sportive, combinées à des étoffes précieuses. Preuve que la vie à la montagne peut cohabiter harmonieusement avec un lifestyle plus glamour, à l’instar de ces chalets abritant des boutiques de luxe.

Femme avec robe à sequins argentés, sac banane blanc à la taille. Maison en bois bleu et herbe verte en arrière plan.
1 / 15

Robes à paillettes, accessoires de sport, escarpins à semelle rouge… Il n’y a qu’à Gstaad que se croisent silhouettes de randonneur et looks de tapis rouge. Défilé Carolina Herrera.

© Imaxtree

Le village des people

L’histoire du tourisme de la station bernoise s’est développée au XIXe siècle. Gstaad devient accessible grâce à l’apparition de la ligne Montreux-Oberland bernois, en 1905. En quelques années, le site voit apparaître de somptueux hôtels, tel que l’emblématique Gstaad Palace. Des décennies plus tard, sous prétexte que l’édifice évoque le château de Disney, un certain Michael Jackson fera tout pour acheter le bâtiment, mais sans succès. La prestigieuse école du Rosey y prend ses quartiers et dispense ses cours chaque année à la même période: entre janvier et mars.

La fin des deux Grandes Guerres marque le début d’une vie plus festive, avec l’apparition de la jet-set. La famille Grimaldi, Sophia Loren, Louis Armstrong, Audrey Hepburn… tout ce beau monde s’entiche de ce petit coin de paradis pour y vivre heureux tout en restant caché. Mais les informations s’ébruitent et le village se transforme en refuge VIP. Victime de sa notoriété, la station attire toujours plus de visiteurs.

Famille Grimaldi sur un balcon à Gstaad habillé en sport chic: col blanc, pull noir, blouse et écharpe jaune, lunettes xxl et tenue indigo.
2 / 15

Le prince Rainier III de Monaco pose avec ses filles la princesse Caroline, la princesse Stéphanie et son épouse la princesse Grace Kelly à Schönried, en 1981.

© Getty Images
Femme allongée sur un balcon de chalet bordé de plantes à fleurs avec sur le paysage de montagnes et de sapins à Gstaad.
3 / 15

1977, farniente langoureux sur un balcon à Gstaad. L’image est immortalisée par Slim Aarons, le photographe de la Jet-Set.

© Getty Images / Slim Aarons

Avoir passé un séjour à Gstaad ne suffit plus pour impressionner. Avoir son propre chalet devient la nouvelle lubie des mondains. Entre les années soixante et fin septante, Slim Aarons, le photographe de la jet-set, immortalise le styliste Valentino avachi dans son chalet. Plus tard Madonna, puis Johnny Hallyday auront eux aussi leur part de gâteau alpin. Mais au lieu de se transformer en ville artificielle, Gstaad demeure authentique, ce qui fait la force de ce lieu de villégiature.

Le saviez-vous?

Scènes de la vie rurale, montées à l’alpage, arrangements floraux sont les thèmes abordés par l’art du découpage. Apparue au XVIIe siècle dans l’Oberland bernois et dans le Pays-d’Enhaut, la technique perdure aujourd’hui grâce au travail d’artistes comme Catherine Winkler Rayroud. Sensible aux problèmes des femmes, la créatrice suisse détourne les thèmes alpins classiques et met la lumière sur les problématiques contemporaines. L’artiste s’est notamment démarquée par ses découpages en forme de lingerie féminine, tandis qu’un autre de ses dessins affiche un Women on strike do not disturb (femmes en grève, ne pas déranger). Un message coup de poing illustré en toute délicatesse.

découpage en noir et blanc en forme de corset.
4 / 15

Un découpage réalisé par l'artiste Catherine Winkler Rayroud.

© Catherine Winkler
5 / 15

Blazer en tweed Maje, 419 fr.

Lunettes rondes argentées avec branches noires.
6 / 15

Lunettes Jeepers Peepers, 34 fr.

© DR
Visière en jeans blanc avec logo rectangulaire bleu, blanc et rouge.
7 / 15

Visière en jeans Tommy Hilfiger, 34 fr. 90.

© DR
Bermuda en jeans noir à bords effilochés.
8 / 15

Bermuda Monki, 32 fr.

© DR
Polo bleu ciel avec patte de boutonnage vertical.
9 / 15

Polo Mango, 49 fr. 95.

© DR
Mules noires à petit talon avec chaîne à maillons argentée sur l'avant pied.
10 / 15

Sandales Bershka, 34 fr. 90.

© DR
Boucles d'oreilles à clips dorées, avec strass et fausse perle nacrée.
11 / 15

Boucles d’oreilles Claire’s, 16 fr. 90.

© DR
Baskets en tissu technique et lacets lilas, semelle blanche à trous.
12 / 15

Baskets On, 200 fr.

© DR
Robe longue de soirée en tissu lamé argent. Décolleté cache cœur, manches courtes, drapé et volants sur le devant.
13 / 15

Robe Ralph Lauren, 359 fr.

© DR
Sac à main en cuir métallisé, avec bandoulière en chaîne argentée.
14 / 15

Sac à bandoulière Guess, 115 fr.

© DR
Montre à cadran carré. Fond et bracelet argenté.
15 / 15

Montre Tissot, 325 fr.

© DR

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Sokhna vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E62: Comment apprendre la pleine conscience aux enfants

Dans vos écouteurs

E61: Ce que nos tocs et petits réflexes peuvent dire de nous

Notre Mission

À la recherche d'un nouveau souffle pour votre allure ou votre maison? Toutes les tendances mode, beauté, déco pour inspirer votre quotidien!

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina

Merci de votre inscription

Ups, l'inscription n'a pas fonctionné