Femina Logo

ÂME DU VINTAGE

Le Salon du Design: un shopping garanti 100% durable

Une courbe, une matière, une couleur, une époque, un éclairage particulier… Tous les sens en alerte, rien n’est moins subjectif qu’un coup de cœur pour une pièce de design. Besoin de cocooning? Comme tout le secteur du meuble depuis 2020 et le Covid, le design vintage est en plein boom. Et ça tombe bien, puisque le Pavillon Sicli de Genève ouvre ses portes au quatrième Salon du design les 5 et 6 novembre 2022.

Pendant deux jours et sur deux étages, les amoureux des pièces qui ont fait l’histoire pourront chiner à volonté pour dénicher l’objet de leur désir parmi les stands des 33 exposants suisses et internationaux. C’est Corine Stübi qui imagine l’événement en 2017. Cofondatrice de la galerie Kissthedesign à Lausanne et rédactrice en chef du magazine Maisons et Ambiances, elle confirme ce nouvel élan pour le vintage:

«Les gens étaient chez eux, coupés de leurs émotions et de leur vie sociale. Posséder un objet qui a de la patine, c’est réconfortant. Comme un doudou!»
1 / 6

Corine Stübi, l’organisatrice du Salon du Design depuis 2017.

© DR
2 / 6

Chaises Medea de Vittorio Nobili pour Frattelli Tagliabue, Italie, 1956.

© DR
3 / 6

Table d’appoint Flamingo de Michele de Lucchi pour Memphis Milano, Italie, 1984.

© DR

Dessine-moi un Sottsass

Passer à l’acte d’achat sous l’impulsion d’un désir soudain pour une pièce de design vintage s’apparente à l’acquisition d’une œuvre d’art: une circonstance aussi troublante qu’un coup de foudre. Plusieurs raisons à cela. Pour commencer, la grande histoire du design s’écrit avec une multitude d’histoires en constellation qui s’entrelacent avec des souvenirs personnels telles des madeleines de Proust.

Il s’agit de l’atout du design au sens noble du terme en comparaison avec un meuble basique, selon Corine Stübi. «L’histoire de la pièce elle-même est déterminante: le contexte, les conditions, le lieu de fabrication et le savoir-faire contribuent au plaisir de posséder une belle pièce de design.»

Comme référence, elle pense au fauteuil 31 d’Alvar Aalto, dont la technique résulte du début des bois lamellés courbés. Dans un éclat de rire, l’historienne du design contextualise la conception d’un autre classique, le vase Shiva en céramique en forme de phallus imaginé par Ettore Sottsass en 1973: «Il vivait à l’époque une aventure avec une femme basée à Barcelone qu’il ne voyait pas souvent. Donc il avait dessiné ce vase pour qu’elle pense à lui!»

Cette nouvelle édition du Salon, après la dernière en 2019, marque également le tournant des nombreuses réflexions autour de la durabilité. L’organisatrice argumente toutes les bonnes raisons de se faire plaisir sans culpabiliser. «L’avantage avec le design vintage, c’est que tout a déjà été produit et ne requiert aucun coût de ressources ni d’énergie. De A à Z, tout est absolument green, le shopping ici est garanti 100% durable!» s’enthousiasme-t-elle en guise d’épilogue. 

4 / 6

Vue de la dernière édition du Salon du Design, en 2019.

© DR
5 / 6

Vases en grès d’émaillage à haute température d’Edouard Chapallaz, Suisse.

© DR
6 / 6

Suspension Sputnik de Stilnovo, Italie, 1960.

© DR

Le Salon du Design, 5 et 6 novembre 2022 au Pavillon Sicili, Genève, 8 fr./ adulte. lesalondudesign.ch

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Alexandre vous suggère de lire aussi:

Podcasts

podcast astrologie

Recto-Verseau: Les prévisions de l'année 2023 pour tous les signes

Dans vos écouteurs

E88: 3 exercices de respiration pour contrer le stress des Fêtes

Notre Mission

À la recherche d'un nouveau souffle pour votre allure ou votre maison? Toutes les tendances mode, beauté, déco pour inspirer votre quotidien!

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina

Merci de votre inscription

Ups, l'inscription n'a pas fonctionné