Femina Logo

déco

Déco: les conseils d'un pro pour créer un intérieur qui nous ressemble

Deco les conseils d un pro accroche 02

Trouver une bonne ambiance pièce par pièce afin de créer un intérieur qui nous ressemble, enfin!

© Myriam Ramel/Renaud Marion/Ch. Besson

FEMINA Si vous deviez définir votre livre en une phrase?
JORGE CANETE
Mon souhait serait que ce livre suscite une envie de décoration émotionnelle.

C’est-à-dire?
Comme une invitation à aller chercher l’inspiration en soi, en utilisant ses émotions et ses ressentis pour créer une déco à son image.

Ce manuel est un peu à contre-courant des livres de purs conseils pratiques. C’est presque un livre de développement personnel en fait?
Ma manière d’envisager la décoration pourrait s’y apparenter, oui. Notre intérieur nous ressemble, et la démarche à laquelle j’invite les lecteurs dépasse les frontières du rationnel. En décoration, tout est lié à de belles émotions.

Comment est née l’idée de ce livre?
Il est la traduction du travail que je fais au quotidien en tant qu’architecte d’intérieur, et que je partage dans des workshops depuis 10 ans. L’idée du livre est de décrypter la démarche qui mène à une décoration émotionnelle en fonction de trois paramètres principaux: l'environnement, le lieu et la personnalité.

A qui est-il destiné?
Au grand public, aux passionnés de déco… à tous ceux qui veulent donner du sens à leur intérieur et qui ne suivent pas forcément la mode, en peignant un mur de la couleur Pantone de l’année.

Pinterest, Instagram, les réseaux sociaux nous bombardent d’images, les grandes enseignes participent à la standardisation de la déco: comment faire «son marché» et trouver son style?
C’est un souci oui, il y a tellement de choses. C’est à la fois formidable et paralysant. Comme si on avait plein d’épices dans son étagère et qu’on les utilisait toutes dans la même recette, ça serait immangeable. Certaines personnes me disent être perdues face à tant de propositions. Etablir un concept permet de faire le ménage, de poser un centre de gravité. On achète parfois par coup de cœur un objet, qui au final ne trouve pas d’harmonie chez soi.

On assiste à un retour marqué de la déco tendance «être bien chez soi», comme la vague du Hygge par exemple… Comment l’interprétez-vous?
Nous vivons une période agitée, économiquement, politiquement. Face à ces turbulences, la seule chose qu’on peut contrôler c’est son chez soi. C’est sécurisant. Terminée par contre la tendance cocooning d’il y a quelques années où on se réfugiait en ermite sur son canapé avec une tasse de thé. Aujourd’hui, le cocooning est «connecté», social. On invite des amis, on aménage des cuisines plus grandes.

En suivant la méthodologie créative développée dans votre livre, en combien de temps peut-on se créer sa déco sur mesure?
En workshop, nous prenons deux jours… Mais en suivant le livre, je dirais plusieurs semaines en fonction du projet. Il faut que ce dernier soit global à toute la maison, car ça devient compliqué si c’est dans une seule pièce.

Le portrait chinois de Jorge Cañete


© patriceschreyer.com

Dans ses ateliers, et dans son livre, Jorge Cañete utilise le portrait chinois pour matérialiser les émotions de ses participants. Au final, et spontanément, une valeur personnelle émerge de cet exercice et permet de choisir un thème et un style qui correspondent. Il ne reste plus qu’à matérialiser le tout dans des tableaux d’inspiration et tirer ce fil émotionnel qui se traduira dans toute la maison.

Si vous étiez…

Une couleur? Le gris. Parce que c’est le mélange des extrêmes, du noir et du blanc. Elle renvoie à la matière grise, en référence à l’intellect.

Un oiseau? Une hirondelle. Ces oiseaux vivent en groupe, scandent l’année, annoncent le printemps de leurs sonorités joyeuses. Et ils ont un design magnifique.

Une ville? Cordoba, en Andalousie, pour son métissage culturel et l’absence de conflits interreligieux qui y perdura pendant plusieurs siècles.

Une époque de l’histoire? Le XXIe siècle. Entre autres pour les voyages infinis et facilités que notre époque nous permet d’effectuer.

Un verbe? Poétiser. C’est une fenêtre vers l’ailleurs.

Un arbre? Le cyprès. Parce qu’il est élégant, élancé, ne perd pas son feuillage et qu’il ressemble un peu à des personnages, gardiens des beaux paysages préservés de la Méditerranée.

Ses conseils pièce par pièce

Le hall d’entrée «Osez! Car on se lasse moins des extravagances dans une entrée. On y est en transit, donc le phénomène de lassitude y est moins important. Permettez-vous une couleur vive, un luminaire original. Commencez également à y matérialiser votre concept: votre entrée est comme la préface d’un livre!»

La cuisine «Si vous devez modifier cette pièce, choisissez des matériaux et des couleurs atemporelles (ndlr: bois, pierre). N’écoutez pas trop les sirènes de la mode pour cette pièce. Après quelques années, vous risquez de vous lasser et les changements seront onéreux. Placez l’originalité dans le design et les couleurs des accessoires. Ceux-ci peuvent être facilement remplacés avec le temps qui passe sans peser dans votre budget.»

Le salon «Historiquement, le salon était un lieu de représentation où toutes les belles pièces y étaient entassées. Faites-lui subir une cure d’amaigrissement: désengorgez cette pièce et disséminez dans toute votre maison les beaux éléments. Une belle bibliothèque le sera tout autant dans une entrée ou même une chambre à coucher. Le salon doit avant tout prôner une circulation aisée, car les personnes s’y sentiront mieux. Il ne doit pas être un musée, mais une pièce agréable à vivre.»

La chambre «N’oubliez pas la 3e dimension, à savoir, la hauteur. En effet, dans une chambre, les éléments sont normalement assez bas (lit, table de chevet). Alors soulignez visuellement la hauteur des murs en plaçant une tête de lit ou encore un grand tableau/une photographie à la tête du lit. Big is more.»


© Ch. Besson

La salle à manger «Attention à la taille de la table et à son utilisation quotidienne. Si on est au quotidien 4 à table, et que l’on invite 12 personnes uniquement deux fois dans l’année, rien ne sert de mobiliser tout l’espace pour une immense table. Vous seriez un peu coincés 363 jours dans l’année! Préférez des tables avec des rallonges, qui permettent plus de flexibilité et de confort.»

La salle de bains «Une petite salle de bains? Choisissez alors une seule couleur pour vos accessoires. Plus il y a de couleurs, plus il y aura d’informations et plus on aura l’impression que votre salle de bains est plus minuscule qu’elle n’y paraît. Dans ce cas: less is more.»

«Il était une fois… ma maison», Jorge Cañete, Ed. Favre, disponible dès le 21 septembre 2017, et un site dédié à la même date.


A lire aussi
Déco: salons cosy qui donnent des envies d'automne
Les 5 collaborations design de la rentrée
Les nouveautés de la Paris Design Week

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

À la recherche d'un nouveau souffle pour votre allure ou votre maison? Toutes les tendances mode, beauté, déco pour inspirer votre quotidien!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.