Femina Logo

Entre les palettes de fards à paupières, les innombrables masques à tester et les dizaines de mascaras noirs collectionnés, nos salles de bains sont saturées (Marie Kondo, si tu nous entends…) Et la tendance n’est pas prête à s’inverser: le beauty fridge risque bien de squatter de plus en plus d’étagères. La faute aux influenceuses beauté qui popularisent ce nouvel objet sur Instagram (le hashtag #beautyfridge compte déjà 1300 occurrences).

Un design vintage aux formes arrondies

Pour être «likable», le mini réfrigérateur doit être le plus esthétique possible. On ne tente pas de donner une seconde jeunesse à la version camping, vous l’aurez compris. Pastel, mauve, marbré, décoré par des stickers: plus il est vintage, mieux c’est. Et pas question de disposer ses produits n’importe comment, l’intérieur doit être parfaitement rangé, et les couleurs des produits qui y prennent place doivent être les plus harmonieuses possibles.

Comment switcher sa routine beauté hivernale pour le printemps?

Mais investir dans l’un de ces nouveaux gadgets (vendus entre 40 et 120 fr. sur Amazon) est-il vraiment utile? Il est vrai que certains cosmétiques, notamment ceux qui sont concoctés maison ou qui ne contiennent pas d’agents conservateurs, doivent être stockés au frais. Cependant, un réfrigérateur standard fait très bien l’affaire. Pour le dermatologue new-yorkais Howard Sobel, interrogé par Bustle, acquérir un beauty fridge est loin d’être une nécessité:

Garder ses produits de beauté au frigo ne fait aucune différence quant à leurs propriétés ou bénéfices. Certes, cela peut donner un effet refroidissant agréables aux masques, hydratants et autres crèmes, surtout lorsque l’on traite des peaux irritées. Mais réfrigérer ses produits n’est pas vraiment nécessaire.

Passer son chemin ou se la jouer influenceuse beauté et craquer pour cet appareil tendance: on vous laisse prendre votre décision!

Skinification: et si on offrait à nos cheveux les mêmes soins qu’à notre visage?

Podcasts

DANS VOS ÉCOUTEURS

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

DANS VOS ÉCOUTEURS

E5: Adopter le rythme sportif qui nous convient pour booster notre forme

Ne pas faire de sport pendant 3 semaines ou préférer trois mini-séances de 10 minutes plutôt qu'un cours complet, ce n'est PAS GRAVE: et c'est une coach qui nous le dit! (Adios, culpabilité!)

Vidéos

Notre Mission

À la recherche d'un nouveau souffle pour votre allure ou votre maison? Toutes les tendances mode, beauté, déco pour inspirer votre quotidien!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.