Femina Logo

Chronique sexe

Romy Siegrist: «Faire l’amour à plusieurs est un des fantasmes les plus répandus»

Romy siegrist faire lamour a plusieurs est un des fantasmes les plus repandus

«Sans pour autant être réalisé, faire l’amour à plusieurs est un des fantasmes les plus répandus, avec comme désir sous-jacent notamment la diversité et l’intensité des stimulations simultanées que cela pourrait produire.» - Romy Siegrist

© PETITES LUXURES

«1, 2, 3, nous irons au Bois (de Boulogne), 4, 5, 6, cueillir des saucisses, 7, 8, 9, avec des présas neufs, 10, 11, 12, ce sera une partouze!»

Quel que soit son nombre, le sexe à plus de deux personnes constitue un sujet de discussion piquant. Tout le monde n’a pas la même tolérance au piment, ni le même attrait pour celui-ci (on peut l’aimer rouge trioliste ou plutôt vert mélangiste) – et c’est très bien ainsi, on respecte les plats s’il vous plaît et on n’y glisse pas quelque chose contre son gré.

Sans pour autant être réalisé, faire l’amour à plusieurs est un des fantasmes les plus répandus, avec comme désir sous-jacent notamment la diversité et l’intensité des stimulations simultanées que cela pourrait produire. Tant à regarder, tant à embrasser, tant à (re)sentir, tant à toucher, tant à… c’est tentaculaire.

Et pas toujours évident à gérer émotionnellement.

Beaucoup imaginent la fluidité des échanges, l’évidence des mouvements et des enchaînements. Cela demande un peu – voire pas mal – de préparation(s), d’autant plus si l’on vit cela en couple!

«Sortir de sa zone de confort»

Pour reprendre une métaphore culinaire, pensons cela comme une pizza: tout le monde en veut à ce moment-là, OK, mais on se met d’accord sur la garniture (où, qui, quoi, comment), et question bonus: pourquoi veut-on de cette pizza, en fait? Si l’on entend souvent qu’il faut «sortir de sa zone de confort» pour croître et s’épanouir, s’éclater, je suis d’avis qu’il vaut mieux étendre sa zone de confort depuis l’intérieur petit à petit – un peu comme la pâte à pizza, vous voyez? Même si pour elle un doigt au milieu et un pizzaiolo suffisent à l’expanser…

Afin de favoriser la sécurité et un lâcher prise, rafraîchir ses connaissances et discuter des pratiques de santé sexuelle avec les partenaires de jeu peut être un premier pas. Prendre conscience de quelles parties peuvent être touchées ou non, chercher des idées de positionnement des corps pour la petite sauterie joyeuse et réfléchir au besoin de se sentir complices pendant le moment sont des éléments qui s’ensuivent. Une fois cela fait, et plein de lubrifiants et de protections mis à disposition, que dire si ce n’est qu’avec un peu de chance et plein de bienveillance, «plus on est de fou(ffe)s, plus on jouit»!

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

La Rédaction vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E87: Comment apaiser l'éco-anxiété

Dans vos écouteurs

E86: Comment mieux communiquer ses désirs, en couple

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina

Merci de votre inscription

Ups, l'inscription n'a pas fonctionné