Femina Logo

news société

Une cover de «Balance ton quoi» d'Angèle dénonce les discriminations subies par les femmes voilées

Youtube molemsisters cover balance ton quoi
© Molemsisters YouTube

Près de 10 millions de vues en une semaine: le nouveau clip engagé d'Angèle, «Balance ton quoi», a immédiatement suscité un incroyable buzz, et continue de faire parler de lui. Une réalisation impeccable, un esthétisme fou et des paroles engagées reprenant les grands coups de gueule féministes de 2018: tels sont les ingrédients du succès de ce mini-film, qui emprunte son titre au fameux mouvement «Balance ton porc».

La jeune chanteuse belge y joue le rôle d'une justicière des filles, prête à défendre leurs droits et à juger tous ceux qui leur manqueront de respect. Toutefois, certaines femmes ne se sont pas senties suffisamment représentées en regardant la vidéo, alors qu'elles sont également victimes de discriminations.

Afin de dénoncer le racisme et la misogynie dont souffrent quotidiennement les musulmanes portant le voile, la Youtubeuse Sara-Lou et ses copines, les MolemSisters, ont tenu à reprendre la vidéo d'Angèle en y racontant leur propre expérience. Harcèlement de rue, islamophobie, «débats racistes», inégalités, propos irrespectueux, moqueries: tout y est représenté, sur fond d'une musique déjà devenue culte, et raconté par la jolie voix de Sara-Lou. Depuis sa diffusion, le 21 avril 2019, la vidéo a déjà été visionnée près de 145 000 fois.

«Balance ton quoi» devient «Ouais, c'est mon choix»

Surnommées les MolemSisters en référence au quartier bruxellois de Molembeek, les cinq jeunes femmes fans d'Angèle ont subtilement repris les paroles de leur idole, afin de résumer leur propre réalité.

Selon le magazine «Glamour», Sara-Lou définit l'objectif de ce clip par une volonté de «déconstruire les idées reçues et les fantasmes, qui veulent qu'on se voile pour obéir à un homme et que nous sommes soumises. Je ne dis pas que ça n'existe pas, mais quand on écoute les débats, on a l'impression que c'est une généralité», ajoute-t-elle.

Depuis la sortie de la cover, la jeune YouTubeuse est ravie de constater les nombreuses réactions: «Je suis hyper impressionnée de l'impact de cette vidéo», écrit-elle sur Instagram, ajoutant qu'Angèle elle-même lui a envoyé un retour positif.

Sur Youtube, la vidéo a évidemment donné lieu à de nombreuses discussions en commentaires, les internautes n'étant manifestement pas tous d'accord quant à son contenu. Quoi qu'il en soit, «Balance ton quoi» a décidément crée un mouvement et offert un espace de création à des femmes désireuses de dénoncer les difficultés qu'elles rencontrent au quotidien. Qui sait? Peut-être que d'autres covers verront bientôt le jour!

«Balance ton quoi»: le nouveau clip d'Angèle est un chef-d'oeuvre du #GirlPower

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E28: Comment digérer les bouleversements actuels

Dans un format réinventé pour respecter les mesures de sécurité, on vous parle des façons d'accepter et de s'adapter à la nouvelle réalité que nous impose le Coronavirus. Comme un petit «pep talk» motivant, nous vous relayons les conseils rassurants d'un expert, pour rester indulgents envers soi-même, en cette période bien particulière. 

Dans vos écouteurs

E27: Comment alcaliniser notre organisme pour booster notre forme

Certains aliments peuvent-ils vraiment rendre notre corps plus acide, et détériorer ainsi notre santé? Faut-il donc manger davantage d'aliments qui, au contraire, basifient notre organisme? Dans cet épisode dédié à l'alimentation, un micro-nutritionniste démêle le vrai du faux en ce qui concerne le régime alcalin et offre plusieurs pistes pour une alimentation optimale. (Spoiler: non, cela ne signifie pas qu'il va falloir bannir le chocolat!)

Avec le soutien du Groupe Mutuel

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina