Femina Logo

Je me rappelle quand la publicité a commencé à utiliser du rock indé au début des années 2000. C’était un peu énervant d’écouter sa chanson préférée en prime time et la voir attribuée à un opérateur téléphonique. Mais je m’y suis fait et j’ai «lâché l’affaire». Depuis, j’écoute de la musique plus indé qu’indé et je me suis mise à la guitare.

Aujourd’hui, le site Netflix (il propose des films en flux continu) débarque en Europe et là, c’est toutes les séries TV US que Monsieur et Madame Tout-le-monde vont pouvoir visionner en totalité et légalement. Vous allez me dire, «où est le problème»? En fait, j’avoue qu’il y avait un côté jouissif à télécharger ces séries (Game of Thrones, Boardwalk Empire, House of Cards) et les visionner bien avant mes collègues. Cela instaurait une frontière, du style, «ne me parle pas de ton coffret DVD Sex in The City

Ne lisez pas ici un ton condescendant ou snob. Mais tout de même, il y a de quoi s’interroger non? Que reste-t-il aux gens branchés?

Les fringues

Pas vraiment… Le cas d’école le plus connu c’est tout de même le hipster. Imaginez ce qu’ont pu ressentir les branchés de Brooklyn quand leur tendance est devenue globale. Quand le boulanger, le cousin de 13 ans ou l’oncle un peu rondouillard ont adopté jean slim à bretelles et coupe de cheveux rétro. Oups. Mais ils ne sont pas les premiers à avoir souffert de contrefaçon. Rappelons les hippies, les punks, les grunges… Pauvre eighties, boudées et jetées aux oubliettes. A mon sens, le vrai branché en 2014 est celui qui ne s’achète pas de vêtements identifiables mais qui signe son propre style.

Les réseaux sociaux

Instagram, What’s App? Vendus à Mark Zuckerberg et son pavillon Facebook. Ello, le tout nouveau réseau social est en phase de test. On va lui laisser un peu de temps avant de rendre notre copie. D’autant plus qu’il faut recevoir une invitation d’un utilisateur enregistré pour créer son compte. Peut-être sera-t-il le dernier temple des branchés 2.0? Le MySpace des années 2010?

Les vacances

La ligne imaginaire des spots hype Biarritz-Copenhague-Montauk-Palm Springs? Prise d’assaut depuis un bail par des familles venues des quatre coins de l’Europe. Selon moi, le branché n’a pas encore dévoilé son nouveau lieu de villégiature. De peur d’être vite copié? Après une journée surf, shopping ou detox, il se contente de sortir dîner entre un hipster coiffé de sa casquette Tour de France 87 (pitié, qu’il la quitte) et de sa copine habillée d’un sweat imprimé tigre Kenzo (il devrait la quitter elle).

Les tatouages

Ils sont sur tous les supports: réseaux sociaux (Pinterest, Tumblr, Instagram), peaux, livres, expos ou dans des salles des fêtes, tout le monde ne cesse de véhiculer l’imagerie trendy du tattoo. Ce dernier est sur toutes les lèvres. L’objet du désir qui ne mollit pas. Et sûrement un des derniers piliers du vrai branché. La différence avec nous? Le sien est drôlement mieux.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E19: Vos questions sur la charge mentale

Ah, la charge mentale! Afin d'aborder ce vaste sujet épineux et délicat, nous vous avions proposé de nous envoyer toutes vos questions à ce propos. À l'aide d'une psychologue, nous vous apportons des éléments de réponse, dans cet épisode destiné à alléger la pression. Pour se rappeler que même si la lessive n'est pas faite et que nos cheveux sont hirsutes, tout-va-très-bien-se-passer!

Dans vos écouteurs

E18: Comment apprivoiser le silence

Vous aussi, vous avez du mal à supporter le silence? Dans notre société rapide et bruyante, on ne réalise pas toujours à quel point nous sommes entourés de bruit, d'un tumulte incessant qui, au fond, nous rassure. Dans cet épisode étonnant, une psychologue nous parle des nombreuses vertus du silence et nous offre quelques pistes pour le réintroduire dans nos vies. Car même s'il peut faire peur, il ne nous veut que du bien!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina